15 janvier 2017 : la journée mondiale du migrant et du réfugié

Le 15 janvier 2017 se tiendra la journée mondiale du migrant et du réfugié. Cette année, le Pape François a souhaité avoir pour thème les "Mineurs migrants, vulnérables et sans voix". A cette occasion, la Pastorale des migrants de la Conférence des Evêques de France (CEF) publie un petit guide d’animation.


Communiqué commun de Mgr Stefan Heße (Hamburg) et Mgr Georges Colomb (La Rochelle), évêques en responsabilité auprès des migrants.
Accéder au communiqué

Un espace jmmr.catholique.fr où retrouver les outils d’animation de la journée mondiale ainsi que des contenus en lien avec le thème de cette année "Mineurs migrants, vulnérables et sans voix" : http://jmmr.catholique.fr/

Soeur Christine Kohler, du Service national de la pastorale des migrants et des personnes itinérantes, y a proposé une prière, "Ensemble en humanité". La voici.

Seigneur, Dieu de l’univers,
Tu es le Père de tous les enfants de la terre.
Tu connais chacun.
Tu nous regardes non comme des êtres anonymes mais comme des personnes, avec un visage, une histoire.
Chacun est pour toi un enfant bien-aimé !

Apprends-nous à nous regarder les uns les autres, comme toi, tu nous regardes.
Enseigne-nous à oser croiser le regard de l’autre.

Ouvre nos yeux pour te rencontrer en nos frères et sœurs.
Tu as une prédilection pour les petits.
Comme Jésus, tu te tournes vers les enfants et les jeunes.
Chaque enfant est une bénédiction de toi.
Nous te rendons grâce pour leur force de vie et pour l’espérance dont ils témoignent.
Ils nous rappellent que l’avenir est devant nous : un avenir à construire ensemble, en humanité.
Chacun peut y apporter sa pierre pour que la vie, la paix et l’espérance éclosent.
Tu ne détournes pas les yeux quand la vie est menacée.
Aucune souffrance, aucune vulnérabilité ne te sont étrangères.
Tu entends les cris de tes enfants : ceux de nos voix comme ceux de nos gestes, de nos corps, de nos regards.

Tu vois la main tendue et le corps sans vie ; tu vois le regard accueillant et les barrières que l’on dresse ; tu entends les larmes d’une mère après le naufrage et le rire de l’enfant qui a trouvé une nouvelle patrie.

Voici nos yeux, nos mains, nos intelligences et nos vouloirs.
Investis nos existences de ta bonté et de ta sagesse.
Donne-nous un cœur éveillé et compatissant.
Fais-nous grandir en humanité, en paroles et en actes.
Enseigne-nous le chemin vers la Vie.
Amen.

Pour aller plus loin : http://servonslafraternite.net