400 ans de la famille vincentienne : rencontre avec le pape le 14 octobre

Une campagne de sensibilisation à Rome, sur le thème de la pauvreté, afin de « mondialiser la charité » : c’est l’initiative de la famille vincentienne à l’occasion des 400 ans de la fondation du charisme de saint Vincent de Paul (1581-1660). Plus de 10.000 personnes sont attendues, originaires d’environ 99 pays et des plus de 200 branches de cette famille, consacrés et laïcs, à un symposium international dans la Ville éternelle. Ils rencontreront le pape le samedi 14 octobre 2017.


L’événement sur le thème « J’étais étranger et vous m’avez accueilli », a été présenté quatre jours plus tôt, le 10 octobre, au Vatican, par le p. Tomaz Mavric, supérieur général de la Congrégation de la Mission et des Filles de la Charité de saint Vincent de Paul, le p. Giuseppe Caruli, supérieur de la Curie généralice, et le p. Joe Agostino, coordinateur du symposium.

L’objectif de cette initiative est de « mondialiser la charité », a expliqué le p. Carulli dans des propos rapportés par Radio Vatican en italien : « Pour nous, mondialiser la charité, signifie concrètement atteindre trois grands objectifs. Le premier est d’unir toute la famille vincentienne qui est présente dans le monde entier, cinq continents, 156 nations, plus de 2 millions de personnes, toute unie pour le même objectif. En même temps, mondialiser la charité signifie sensibiliser le monde entier, les institutions publiques, ecclésiales, mais aussi chaque réalité, au problème de la charité. »

La famille vincentienne a lancé dans ce but un projet sur le long terme, qui se conclura en 2030, en faveur des sans-domiciles fixes : les sans-abri, les immigrés qui n’ont pas de toit et les habitants des bidonvilles qui n’ont pas de toit digne de ce nom. Cette campagne, a précisé le p. Carulli, permet « à des personnes avec un prénom et un nom, avec une histoire, de pouvoir dire : ‘J’étais un sans-abri et aujourd’hui j’ai un toit. J’étais un étranger et vous m’avez accueilli’ ».

Proposé en juin dernier au Parlement européen, le projet sera présenté au pape François ainsi que le « Finding Vince 400 », Festival international du film et concours consacré à la figure et au charisme de saint Vincent, pour raconter avec des images la mondialisation de la charité. Un festival qui se conclura par une remise de prix à Castelgandolfo du 18 au 21 octobre 2018.

La famille vincentienne a deux caractéristiques, a souligné le p. Carulli : « La première est que Vincent nous demande d’aller à la rencontre des pauvres, parce qu’une grande caractéristique de la spiritualité vincentienne est la visite à domicile, ce qu’aujourd’hui le pape François appelle ‘l’Église en sortie’. La seconde grande caractéristique est l’évangélisation de la promotion humaine : nous ne nous contentons pas d’assister ; ce que nous voulons, c’est la promotion humaine, faire en sorte qu’un jour cette personne n’ait plus besoin de nous, pour qu’à travers notre aide elle puisse redécouvrir sa dignité. »

Pour toute la durée du symposium, le cœur de saint Vincent, qui a pérégriné dans toute la France depuis début 2017, sera exposé à la vénération à Rome, avant de poursuivre pendant quatre ans dans le reste de l’Europe.

Avec une traduction d’Hélène Ginabat

Source : https://fr.zenit.org

http://famvin400.info/fr/