A mi-parcours, le point de l’AG avec le frère Jean Pierre Longeat


En ces jours près de 450 supérieur(e)s de la Conférence des Religieux et Religieuses de France (CORREF) sont réunis à Lourdes pour tenir un rassemblement afin de mettre en commun leurs expériences et se donner les moyens d’affronter l’avenir.

On le sait bien, la vie religieuse en France comme dans d’autres pays d’Europe subit de profondes mutations tant pour sa moyenne d’âge que pour le nombre de ses membres et pourtant, de nouvelles réalités se font jour de moindre ampleur que celles du siècle dernier mais pleines de vitalité. L’année de la vie consacrée qui va bientôt commencer mettra sûrement toutes ces initiatives en lumière.

La thématique général du rassemblement concerne l’espérance que les Instituts sont appelés à vivre et dont ils ont à rendre témoignage aujourd’hui et demain. Une enquête a été réalisée à l’intérieur des Congrégations sur les épreuves ou les stimulations de l’espérance. Plusieurs ateliers ont présenté des réalisations remarquables, porteuses d’espoir. Parmi les sujets abordés, on peut noter : « Des fondations nouvelles rendues possibles par la fermeture de communautés » ; « la chance de projets partagés avec des laïcs en Famille spirituelle » ; « Des communautés fondées en commun par plusieurs congrégations » ; « Un mouvement international pour des jeunes à partir des Frères Salésiens » ; « La création d’un festival par la Congrégation de Saint-Jean » ; « Des séjours en Asie pour des jeunes volontaires ».

Les Instituts religieux sont appelés plus que jamais à nourrir des perspectives pour un avenir inventif. C’est à cela qu’ils veulent travailler pendant cette semaine.

Frère Jean-Pierre Longeat, président de la Corref
Lourdes, Mercredi 12 novembre 2014