Bénédictins-Abbaye Notre-Dame de Randol

Les moines venus de l’abbaye de Fontgombault pour restaurer la vie bénédictine en Auvergne, avaient en vain cherché d’anciens bâtiments monastiques à relever. Mais la vallée accueillante de la Monne en amont de Saint-Saturnin (dont la très belle église romane était jadis le centre d’un petit prieuré de moines) leur fait découvrir un site merveilleusement apte à la vie contemplative, à la sortie des gorges sauvages de la Monne ; dominant de 100 m le torrent, un hameau s’accroche au flanc du rocher, un de ces vieux villages d’Auvergne comme il en meurt tant. Le monastère se construit non loin du hameau, sur le versant escarpé ; entre 1969 et 1981 s’élève un ensemble monastique de conception traditionnelle dans son plan, mais d’un style résolument moderne. Le silence et la solitude de la pleine nature s’accordent parfaitement à la recherche de Dieu.

La vie bénédictine interrompue par la Révolution est restaurée en France par Dom Guéranger, en 1833, à Solesmes (Sarthe). C’est cette communauté qui relève l’antique abbaye de Fontgombault (Indre) en 1948 Envoyés de Fontgombault, les premiers moines arrivent à Randol en mai 1971 et le nouveau monastère est "inauguré" le 16 octobre. Le prieuré de Randol est érigé en Abbaye le 21 mars 1981 et le premier Abbé de Randol reçoit la bénédiction de l’évêque de Clermont, le 24 juin de cette mème année.

La communauté compte actuellement trente sept membres


Sigle
O.S.B.
Date de fondation
530
Fondateur
Saint Benoît
Spiritualité
0
Engagement prioritaire
vie de prière
Date d’implantation en France
600
Nb de communautés en France
23
Présence
60
Effectif global
12000
Présentation
Les moines venus de l’abbaye de Fontgombault pour restaurer la vie bénédictine en Auvergne, avaient en vain cherché d’anciens bâtiments monastiques à relever. Mais la vallée accueillante de la Monne en amont de Saint-Saturnin (dont la très belle église romane était jadis le centre d’un petit prieuré de moines) leur fait découvrir un site merveilleusement apte à la vie contemplative, à la sortie des gorges sauvages de la Monne ; dominant de 100 m le torrent, un hameau s’accroche au flanc du rocher, un de ces vieux villages d’Auvergne comme il en meurt tant. Le monastère se construit non loin du hameau, sur le versant escarpé ; entre 1969 et 1981 s’élève un ensemble monastique de conception traditionnelle dans son plan, mais d’un style résolument moderne. Le silence et la solitude de la pleine nature s’accordent parfaitement à la recherche de Dieu.

La vie bénédictine interrompue par la Révolution est restaurée en France par Dom Guéranger, en 1833, à Solesmes (Sarthe). C’est cette communauté qui relève l’antique abbaye de Fontgombault (Indre) en 1948 Envoyés de Fontgombault, les premiers moines arrivent à Randol en mai 1971 et le nouveau monastère est ’inauguré’ le 16 octobre. Le prieuré de Randol est érigé en Abbaye le 21 mars 1981 et le premier Abbé de Randol reçoit la bénédiction de l’évêque de Clermont, le 24 juin de cette mème année.

La communauté compte actuellement trente sept membres


Abbaye Notre-Dame de Randol

63450 Cournols
04.73.39.31.00
abbaye@randol.org