RELIGIEUSES DE L’ASSOMPTION

La Congrégation, apostolique et contemplative à la fois, est internationale et missionnaire. Fondée en 1839 par Marie-Eugénie Milleret, elle a traversé rapidement les frontières de France et s’est implantée dans les 5 continents.
Par l’éducation, mission spécifique que l’Eglise confie à la congrégation, Marie-Eugénie voulait faire connaître et aimer Jésus-Christ. Elle voulait travailler à la transformation de la société par l’Evangile à travers une éducation intégrale des filles.
Les piliers de la vie à l’Assomption : façonner l’intelligence et le cœur selon les valeurs de l’Evangile, acquérir une foi solide, célébrer ensemble la liturgie, affiner le regard apostolique par une vie communautaire contemplative forte. De cette manière, les sœurs pourront se situer dans le monde pour y aborder les grandes questions de l’humanité et tenter de donner leur réponse.
Educatrices par vocation, nous sommes actives dans des domaines variés : formation et enseignement, éducation médico-sociale, pastorale. Il s’agit d’une éducation transformatrice de la personne et des situations.


Sigle
R.A.
Date de fondation
1839
Fondateur
Sainte Marie-Eugénie Milleret
Spiritualité
AUGUSTINIENNE
Engagement prioritaire
éducation
Date d’implantation en France
1839
Nb de communautés en France
13
Présence
32
Effectif global
1003
Historique
Fondation à Paris, le 30 avril 1839 par Marie-Eugénie Milleret (1817-1898). Durant le Carême 1836, elle entend la prédication de l’abbé Lacordaire à Notre-Dame de Paris. Cette parole réveille en elle la foi et suscite son désir de donner toute sa vie à l’Église jusqu’alors inconnue. L’année suivante, elle rencontre l’abbé Combalot à Saint Eustache. Le prêtre veut fonder une congrégation dédiée à Notre-Dame de l’Assomption, pour former les jeunes filles des milieux dirigeants, irréligieux pour la plupart. De son côté, elle pense à la vie religieuse et acquiesce au projet du père Combalot. En avril 1839, avec une autre compagne, elle devient fondatrice de la congrégation des Religieuses de l’Assomption, dans un petit appartement de la rue Férou, près de Saint Sulpice (Paris 6°). En octobre de cette année, les quatre premières sœurs s’installent à la rue de Vaugirard pour une vie de prière et d’étude : théologie, Ecriture sainte, sciences profanes. Elles ont l’espoir de recevoir leurs premières élèves. En 1840, Anne-Eugénie Milleret de Brou, sœur Marie-Eugénie de Jésus, reçoit l’habit religieux des mains de Mgr Affre, Archevêque de Paris. En 1841, elle prononce ses premiers vœux en présence de l’abbé Gros, supérieur ecclésiastique de la communauté. En 1844, elle prononce ses vœux perpétuels en présence de l’abbé Gaume, nouveau supérieur ecclésiastique. Dès les premières années, l’abbé d’Alzon, lui-même fondateur en 1845 des Augustins de l’Assomption, soutient la Congrégation de ses conseils et de son accompagnement spirituel. Pendant près de quarante années, l’un et l’autre fondateurs travailleront au service du Royaume, dans l’amitié et l’entraide, chacun selon sa grâce personnelle. En 1867, Rome reconnaît la Congrégation des Religieuses de l’Assomption. Leurs Constitutions sont approuvées en 1888.

Au long de sa vie, Marie-Eugénie a réalisé une trentaine de fondations, dans 9 pays des 5 continents. Durant ses dernières années, sa santé s’altère, et doucement elle s’efface : Je n’ai plus qu’à être bonne. Elle meurt à Paris, rue de l’Assomption, le 10 mars 1898.

Le 9 février 1975, Paul VI la béatifie et parle de l’actualité de son message : "Elle est notre contemporaine par les problèmes qu’elle a vécus et les solutions qu’elle a tenté d’y apporter. Les saints, parce qu’ils sont les intimes de Dieu, ne vieillissent pas ! (…) Il faut oser la sainteté !"
Cette sainteté est reconnue le 3 juin 2007, jour où le Pape Benoît XVI, à Rome, la proclame sainte parmi les saints du ciel.
Le 1er juin 2014, une plaque commémorant sa conversion à Notre-Dame de Paris a été bénie par le Cardinal Vingt-Trois, à côté de la plaque évoquant les Conférences de Carême initiées par l’Abbé Lacordaire.

Présence
Aujourd’hui, les Religieuses de l’Assomption sont présentes En Europe : Angleterre, Belgique, Espagne, France, Italie, Lituanie. En France : Paris, Bondy, Bordeaux, Compiègne, Les Pavillons sous bois, Lourdes, Lyon, Montpellier, Orléans, Saint Dizier, Saint Gervais. En Afrique : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Kenya, Niger, RD Congo, Rwanda, Tanzanie, Tchad, Togo. En Amérique : Argentine, Brésil, Chili, Cuba, Etats-Unis, Equateur, Guatemala, Mexique, Nicaragua, Salvador. En Asie : Inde, Japon, Philippines, Thaïlande, Vietnam.

17 rue de l’Assomption

75016 Paris - France
+33 (0)1 46 47 84 56
secretaire.generale@assumpta.fr