Bonne fête Monsieur Vincent !

Nous fêtons aujourd’hui Saint Vincent de Paul, fondateur de la Congrégation de la Mission et des Filles de la Charité.


Vincent de Paul nait dans une famille très unie de paysans et de classe moyenne, en 1581 à Pouy, près de Dax. Ses parents sont chrétiens et lui transmettent une foi vivante et concrète. Vincent est intelligent et ardent. Très vite, porté par les siens, il s’investit dans un bel avenir : celui des études et de la prêtrise. Il est ordonné très jeune, à l’âge de 19 ans en 1600.

Vincent, à ses débuts, est prêtre par vocation, mais aussi pour s’assurer une « honnête retirade ». Il pense à une carrière qui lui permettra de mettre à l’abri de la pauvreté, sa famille. C’est un homme entreprenant, vif et curieux. Il arrive à rejoindre la cour vers 1610, après avoir été distributeur d’aumônes au nom de la Reine Margot, première femme du roi Henri IV.

Grâce à des dames pieuses, il fédère la charité avec un règlement très respectueux qui invite à servir les pauvres comme « s’il s’agissait de Dieu lui-même ». Ce sont les premières « Charités » (aujourd’hui, Equipes Saint Vincent). Cette expérience le conforte dans sa nouvelle vocation de se mettre au service des plus humbles.

Vincent est un homme de prière et du concret, qui cherche à organiser des secours directs pour les gens nécessiteux. Louise de Marillac croise sa route et lui demande une aide spirituelle. Il lui confie la visite des charités naissantes et fonde, grâce à elle, les Filles de la Charité en 1633. Il ne voit que la misère des pauvres à soulager, tous ces pauvres qui sont le visage de Jésus-Christ.

Il meurt le 27 septembre 1660, laissant derrière lui des laïcs, des prêtres, des sœurs, une famille, la famille vincentienne et surtout un esprit, dont tous vivent encore aujourd’hui, ce feu d’amour, qui animait le cœur de Saint Vincent de Paul pour les pauvres.

Source : http://www.projets-rosalie.com/fr/news/bonne-fete-monsieur-vincent