« CHARLES DE FOUCAULD, Sa vie, sa voie », par Jean-François SIX

À l’occasion du centenaire de la disparition de Charles de Foucauld qui aura lieu le 1er décembre prochain, le Père Jean-François Six affine ici le profil de l’homme : une enfance en résilience, une jeunesse passionnante, une vocation d’explorateur puis la nouvelle étape de la conversion.


C’est l’homme de la FRATERNITÉ. Un homme à l’itinéraire surprenant.

Ce n’était pas donné d’avance : il voulait l’absolu, la perfection, frayer son chemin à lui, aboutir.

Il a rencontré, sur ses routes, de pauvres hommes : entre autres, l’homme Jésus, de Nazareth, celui de la « dernière place », des musulmans, des juifs, des incroyants de tous les jours, des soldats, des esclaves, jusqu’à des nomades et des sédentaires perdus au fin fond du plus grand désert du monde. Ils ont transformé sa vie.

Il a désiré devenir, pour eux tous, pour l’autre, un « frère », un « ami sûr » : que chacun, quel qu’il soit, de quelque univers qu’il soit, de quelque statut, religion, conviction qu’il soit, puisse, à ses actes, le reconnaître comme tel.

Itinéraire singulier. Itinéraire qu’est invité à prendre l’homme d’aujourd’hui, un homme qui, avec bonheur, pourrait devenir un frère pour l’homme, un Coeur.

L’UNION a été fondée par Charles de Foucauld en 1909. C’est une « confrérie » destinée à tout baptisé, prêtre ou laïc, qui désire être, là où il est, avec Jésus de Nazareth, un frère pour l’autre.

Après son assassinat (1916), l’UNION a été continuée par Louis Massignon qui, à sa mort (1962), l’a remise entre les mains de Jean-François Six, prêtre de la Mission de France.

Né en 1929, prêtre de la Mission de France, Jean-François SIX est le fondateur du Service incroyance-foi de l’Épiscopat. Il est également président du Centre national de la médiation qu’il a fondé en 1988 et directeur de l’Institut de formation à la médiation. Sa conception de la médiation est enracinée dans ses convictions religieuses. Il a publié de nombreux ouvrages théologiques, historiques et biographiques, notamment sur Thérèse de Lisieux.

Parution 2 avril 2016
656 pages - 9,50 €
Editions Artège Poche