SOEURS DE L’ANGE GARDIEN

Le nom de « SŒURS DE L’ANGE GARDIEN » par lequel nous sommes reconnues comme famille religieuse est symbole et programme de notre manière d’être, et cela doit se manifester dans nos tâches apostoliques.
Pourquoi la naissance d’une nouvelle congrégation ?
Pour répondre à un besoin de société à un moment donné, pour l’éducation de la jeunesse, et les soins aux malades. L’école n’étant ni gratuite ni obligatoire, les enfants des campagnes n’étaient pas scolarisés. Tous les malades n’avaient pas accès aux soins.
Le Père Ormières et Mère Saint Pascal voulaient être pour eux l’Ange visible qui enseigne, console, guide, soigne, encourage, soutien, accompagne…Et c’est cela que les Fondateurs veulent pour ses Sœurs.


Sigle
SAG
Date de fondation
1839
Fondateur
Père Louis ORMIERES et Mère St Pascale LAVRILIOUX
Spiritualité
0
Engagement prioritaire
auprès des plus démunis
Date d’implantation en France
1839
Nb de communautés en France
4
Présence
15
Effectif global
480
Historique
La congrégation est née en 1839, à Quillan, dans l’Aude, France. Notre Fondateur : le Père Louis Antoine Ormières, lui-même natif de Quillan. Notre Fondatrice : Mère Saint Pascal Lavrillioux – Sœur de l’Instruction Chrétienne de Saint Gildas de Bois – 1843 : reconnaissance royale de l’école de Quillan dépendante de la Congrégation de Saint Gildas. 1852 : Congrégation reconnue indépendante, sous le nom de Sœurs de l’Ange Gardien, par décret de Napoléon III. 1867 : Reconnaissance de la Congrégation par l’Evêque de Montauban Mgr Donney 1902 : S.S. Léon XIII approuve l’Institut comme Congrégation de Vœux simples
Présence
Notre nom a une motivation expresse et une signification propre. « Nous avons la douce confiance que vous vous montrerez dignes d’un si beau nom. Comme par le passé, fidèles imitatrices de ces esprits célestes, vous ne chercherez dans votre dévouement que la gloire de Dieu » (Père Ormières et Mère Saint Pascal circulaire 28-12-1852) Un esprit ou une manière évangélique de vivre et de témoigner : « simplicité » et « se faire petit avec les petits » « Le charisme qui nous a été confié : « Former de vrais disciples du Christ », interprété à la lumière des signes des temps, se réalise dans toutes les générations de Sœurs de l’Ange gardien, à travers l’éducation, les missions et les soins des malades, de préférence dans les secteurs les plus défavorisés de la société » (Cont Art 67) Les fondateurs, ont franchi des frontières, pour déployer leurs ailes, dans d’autres pays, d’autres continents. La congrégation a pris un grand essor en Espagne, qui a accueilli les religieuses lors des lois anti-congréganistes de France où elles étaient appelées « Les Sœurs Françaises » et, de là, dans les 4 Continents où la Congrégation est présente aujourd’hui. Aujourd’hui, nous avons une maison à Quillan dans l’Aude, 2 à Montauban et une à Angers (foyer d’étudiantes). Partout les soeurs sont très engagées.

431 Impasse Bayrou

82000 Montauban
05.63.23.01.02
montsera@wanadoo.fr