EUDISTES

double mission : porter la Parole de Dieu et former des prêtres selon le Cœur de Dieu. Ce qui caractérise la Congrégation de Jésus et Marie, communément appelée « les Eudistes », c’est sa finalité apostolique : « collaborer à l’œuvre de l’évangélisation et à la formation de bons ouvriers de l’Evangile » (Constitutions, n°10).
Pour cela, la vie fraternelle menée en commun leur est proposée comme un bon moyen de parvenir à la perfection de la charité vers laquelle doit tendre tout baptisé, tout prêtre, tout disciple du Christ.
Les Eudistes « travaillent à l’annonce de l’Evangile et au renouvellement de la foi par le témoignage de leur vie, leur prière, leur enseignement et l’accomplissement des diverses tâches pastorales » (Constitutions, n°23). Les missions qui leur sont confiées sont variées : séminaires, formation des laïcs, aumôneries, accompagnement de l’Enseignement catholique, paroisses, centres spirituels, etc.


Sigle
C.J.M.
Date de fondation
1643
Fondateur
Saint Jean Eudes
Spiritualité
ECOLE FRANCAISE
Engagement prioritaire
Formation prêtres laïcs
Date d’implantation en France
1643
Nb de communautés en France
9
Présence
19
Effectif global
380
Historique
On ne peut séparer la vie de saint Jean Eudes de la vie de ceux et celles qui se réclament de son message. Jean Eudes fut un prédicateur infatigable. Au XVIIe siècle, tous les gens recevaient le baptême, mais peu connaissaient leurs responsabilités de baptisés. Les prêtres étaient nombreux (près de 100 000) mais peu étaient des pasteurs zélés ; les fidèles remplissaient les églises, mais peu croyaient vraiment à la bonté de Dieu ! Alors Jean Eudes crée du neuf et trois passions vont l’habiter…

• Continuer la vie de Jésus par le baptême>/B>
Dans ses écrits et prédications, il diffuse les merveilles du sacrement du Baptême : la vie chrétienne continue la vie de Jésus-Christ : « ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi » (Ga 2,20). Quelqu’un a vécu pleinement cela : Marie. En instituant la première fête liturgique du « Cœur de Marie », Jean Eudes présente la vie chrétienne totalement réalisée : Jésus règne dans le cœur de Marie. À l’école de Marie, Jean Eudes reçut et porta dans son cœur la misère des misérables et des « indéfendus » de son temps. Il rencontrait des jeunes femmes qui désiraient sortir de la prostitution. Leur désir de conversion ne suffisait pas, car la réprobation sociale les enfermait dans leur condition. En 1641, avec un groupe d’amis, il décide d’ouvrir une maison pour les accueillir. Ce fut l’origine de Notre Dame de Charité : « Accueillir dans sa vie pour la transmettre l’immense Tendresse du Père pour ses enfants blessés ou perdus » ! Pour réaliser cette mission, toujours d’actualité, Jean Eudes demande à « ses filles » un vœu spécial, celui de Service Apostolique. Les sœurs sont consacrées à Dieu pour le service des femmes bafouées dans leur dignité.

• Former de « bons ouvriers de l’Évangile »
À 42 ans, Jean Eudes se lance dans une autre grande aventure : il fonde une petite Société de Prêtres évangélisateurs formateurs « les Eudistes » : Évangélisateurs par leur style de vie commune et par la prédication de missions paroissiales, ils sont ensemble pour la mission. Formateurs par l’œuvre des séminaires où ils apprennent aux ordinands – qui suivent alors les cours de théologie à l’université – à devenir de « bons ouvriers de l’Évangile ».

• Célébrer la bonté du Cœur de Jésus
Plus Jean Eudes avance en âge, plus il découvre qu’il ne sait pas aimer. Seul le « cœur nouveau » (Ez 36,26), le grand Cœur de Jésus est capable d’aimer sans mesure. Jésus vient nous donner son grand Cœur. À 71 ans, le vieux missionnaire crée le culte liturgique du « Cœur de Jésus ». Le cœur est l’emblème de la Personne toute-aimante de Jésus

Présence
La congrégation compte aujourd’hui 380 eudistes, dans dix-neuf pays et sur quatre continents : en France (huit communautés dans sept diocèses), en Afrique, en Amérique latine, en Amérique du Nord, aux Philippines enfin. En ces différents lieux, des laïcs, appelés « amis », "collaborateurs" ou « associés », partagent avec les Eudistes leur patrimoine spirituel et leur propre expérience apostolique.

Maison générale en Italie : Padri Eudisti, via dei Querceti, 15, 00184 ROMA (Italie)
Maison Provinciale de France : 1 rue Jean-Dolent, 75014 PARIS
(01) 44 08 78 30
provincial@eudistes.fr