Conclusion de Mgr Nicolas Souchu

Colloque La Vie religieuse à l’Heure des Rendez-vous - 5 décembre 2015 –


L’Année de la Vie consacrée n’est pas encore terminée que va s’ouvrir bientôt le Jubilé extraordinaire de la Miséricorde. C’est dans cette perspective que je souhaite m’adresser à vous en conclusion de ce colloque, organisé par la CORREF, et j’en profite pour en remercier tous les organisateurs.

Nous étions aujourd’hui à l’Heure des Rendez-vous de la Vie religieuse, consacrée. Il nous faut maintenant nous mettre à l’Heure des Rendez-vous de la Miséricorde. Et il me semble que vos communautés apostoliques ou contemplatives ont tout ce qu’il faut pour cela.

Permettez-moi de vous partager trois mots qui peuvent constituer trois axes pour vivre le Jubilé extraordinaire de la Miséricorde dans la Vie consacrée.

• Douceur : on a plusieurs fois parlé de tendresse au cours de ce colloque. La douceur me fait penser au psaume 132 : « Qu’il est bon, qu’il est doux pour des frères de vivre ensemble et d’être unis ». Que ce Jubilé de la Miséricorde renforce vos liens d’unité par l’attention à la douceur que vous mettrez dans votre vie communautaire.

• Accueil : la Miséricorde c’est l’accueil inconditionnel du don de Dieu. C’est donc aussi un appel à vivre l’accueil de l’autre, de manière inconditionnelle. Je sais combien vos communautés sont attentives à cet accueil de l’autre, des petits, des étrangers. Cet accueil nourrit également notre miséricorde.

• Vie : si la miséricorde c’est la vie de Dieu, nous sommes invités à la manifester à travers les œuvres de miséricorde, afin que vos communautés, suivant le vœu du pape François, soient vraiment des oasis de Miséricorde !

Alors, Bonne fin d’Année de la Vie consacrée, et Bon Jubilé extraordinaire de la Miséricorde.

+ Nicolas Souchu
Evêque auxiliaire de Rennes
Membre du Conseil pour la
Pastorale des Enfants et des Jeunes