Définition canonique des diverses formes de vie consacrée


La vie consacrée est « une forme de vie stable par laquelle des fidèles, suivant le Christ de plus près sous l’action de l’Esprit-Saint, se donnent totalement à Dieu aimé par-dessus tout, pour que, dédiés à un titre nouveau et particulier pour l’honneur de Dieu, pour la construction de l’Église et le salut du monde, ils parviennent à la perfection de la charité dans le service du Royaume de Dieu et, devenus signe lumineux dans l’Église, ils annoncent déjà la gloire céleste. » (can. 573 §1)

Elle est assumée librement par des fidèles « qui, par des vœux ou d’autres liens sacrés selon les lois propres des instituts, font profession des conseils évangéliques de chasteté, de pauvreté et d’obéissance » (can. 573 §2).

On distingue quatre formes de vie consacrée, selon le Droit canon :
> Les instituts religieux
> Les instituts séculiers
> Les vierges consacrées
> Les ermites
Instituts religieux
Instituts séculiers
Vierges consacrées
Ermites
Hommes-femmes
Hommes-femmes
Hommes-femmes
Hommes-femmes
Trois conseils évangéliques 1
Trois conseils évangéliques 1
Chasteté
Trois conseils évangéliques 1
Vœux publiques
Vœux ou liens sacrés publics (dans la discrétion)
Propositum public
Vœu, promesse ou déclaration, publics
Statut juridique public
Statut juridique public
Statut juridique public
Statut juridique public
Institution
Institution
Ordre des vierges
État de vie reconnu par l’évêque
État de vie stable 2
État de vie stable 2
État de vie stable 2
État de vie stable 2
Vie régulière 3
Vie séculière 3
Vie séculière 3
Solitude radicale
Vie en communauté
Rattachement à un groupe fraternel
Seule ou en association
Vit seul(e)
Lien avec l’Église diocésaine et universelle avec autonomie des instituts
Lien avec l’Église diocésaine et universelle avec autonomie des instituts
Lien avec l’évêque et l’Église diocésaine
Statut personnel établi avec l’évêque
Mission ecclésiale selon des Constitutions
Travail professionnel
Service dans l’Église ou travail professionnel
Travail pour gagner sa vie
 
1. Trois conseils évangéliques : chasteté, pauvreté, obéissance
2. État de vie stable : profession des conseils évangéliques qui engage toute la vie

3. Vie régulière/vie séculière : L’adjectif " régulier " vient du mot latin regula (règle) et désigne des religieux liés par une règle monastique. On l’oppose à " séculier ". Cet adjectif vient du mot latin saeculum (siècle, temps présent) et désigne un clerc qui exerce son ministère dans le " siècle ", c’est-à-dire le monde. Il peut être lié par différents engagements religieux mais sans avoir à obéir à une règle monastique.