Discours d’ouverture de l’Assemblée plénière des Evêques de France, novembre 2014


Discours d’ouverture de l’Assemblée plénière de novembre 2014, prononcé par Mgr Georges Pontier, président de la Conférence des évêques de France et archevêque de Marseille, à Lourdes, mardi 4 novembre 2014.

« La joie de l’Évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus. Ceux qui se laissent sauver par Lui sont libérés du péché, de la tristesse, du vide intérieur, de l’isolement. Avec Jésus-Christ, la joie naît et renaît toujours. » (E.G. n° 1)

(…)

 L’Année de la vie consacrée

Dans quelques jours se tiendra à Lourdes l’assemblée générale de la Conférence des Religieux et Religieuses de France qui se préparera à vivre avec nous tous, dès le 1er dimanche de l’Avent, l’année de la vie consacrée. Oui, vraiment nous rendons grâce pour la joie que procure la rencontre du Christ, la lumière qu’elle apporte et le bonheur qu’il y a à le suivre dans un engagement plus radical, signe que Dieu seul peut combler notre cœur. Nos Églises diocésaines bénéficient de la présence et du dynamisme des consacrés. De nombreuses Congrégations sont nées dans notre pays et, depuis le Concile, de nouvelles formes de consécration ont vu le jour. Tout cela s’enracine dans le dialogue personnel où l’invitation à suivre le Christ devient une heureuse évidence : « viens, suis-moi »« Si tu veux » … « je ferai de toi un pêcheur d’hommes ».

C’est cette expérience spirituelle qui rend compte du choix de ces jeunes hommes et de ces jeunes femmes qui engagent leur vie au service de Dieu et de l’humanité dans des formes de vie inspirées par l’Esprit de Dieu qui « aime la nouveauté », comme dit souvent le Pape François. Il écrivait encore dans l’exhortation apostolique « la joie de l’Évangile » : « Jésus veut des évangélisateurs qui annoncent la Bonne Nouvelle non seulement avec des paroles, mais surtout avec leur vie transfigurée par la présence de Dieu » (n°259)

Il remet ainsi chaque baptisé devant la disponibilité intérieure et résolue à se laisser transfigurer par la présence de Dieu en lui. Il invite à s’ouvrir à l’œuvre d’humanisation de son Esprit en nous, lui qui sait nous convertir, c’est-à-dire nous détourner de nous-mêmes pour nous tourner résolument vers les appels de Dieu et les cris des hommes les plus éprouvés, qu’ils soient tout proches de nous ou qu’ils vivent au loin.

(…)

 Que la Vierge de Lourdes le protège. Qu’elle accompagne nos travaux de sa présence, qu’elle nous aide à rendre perceptible le visage maternel de l’Église.

Téléchargez le discours de Mgr Pontier en document joint