Don Bosco vu par... Pie Tshibanda

Nous avions découvert Pie Tshibanda aux Semaines Sociales en 2016...


Ils sont éducateurs, prêtres, artistes, politiques, hommes et femmes de ce temps... DBA est allé à leur rencontre, leur demandant ce que représente pour eux le saint de Turin, ce qu’ils aiment en lui, ce qu’ils en retiennent et si, pour eux, son message est encore actuel. Pie Tshibanda, originaire du Congo Démocratique, nous en parle.

Pie Tshibanda, psychologue de formation, est un fabuleux conteur originaire du Congo Démocratique. Il a travaillé avec les salésiens à la maison Magone de Lubumbashi, qui accueille les plus démunis des enfants de la rue. Les salésiens leur apprennent des métiers qui leur assurent un bon travail. Pour ceux qui restent dans la rue, ils sont accueillis le dimanche. Ils sont soignés et écoutés. Ils peuvent recevoir un repas et prendre une douche.

« Don Bosco a fait confiance dans le potentiel des jeunes »

« Don Bosco a nagé à contre-courant des bien-pensants qui condamnent les jeunes délinquants. Il est allé trouver ces jeunes en prison et il a fait comprendre que ce n’était pas leur place, qu’il fallait leur donner de la liberté. Il a fait confiance dans leur potentiel : ils ont toujours quelque chose de bon en eux à offrir. Il a pu démontrer que cette confiance donnait de meilleurs résultats que la contrainte, et ceux qui le traitaient de fou ont dû reconnaître qu’il obtenait des résultats magnifiques.
Don Bosco a mis en valeur les formations techniques et professionnelles qui offrent des bons métiers et de l’emploi, et il n’a pas cherché à former surtout des élites dont on ne sait que faire.
Enfin, il a convaincu un grand nombre de personnes, y compris non croyantes, à donner généreusement pour lui permettre de développer ses œuvres au profit des jeunes les plus démunis. »

Jean François MEURS
14 juillet 2016

Source : https://www.don-bosco.net