Gabriel DESHAYES. Célébration à Ste-Anne d’Auray du 250ème anniversaire de sa naissance

Foule des grands événements à Ste Anne d’Auray le dimanche 17 septembre. Le plus grand sanctuaire de Bretagne a commémoré de manière solennelle le 250ème anniversaire de la naissance du co-fondateur des Frères de l’instruction chrétienne et de plusieurs congrégations.
Mgr Centène, évêque de Vannes, entouré d’une quinzaine de prêtres, avec la participation de la maîtrise de la Basilique a présidé cette journée, initiée par le Diocèse, avec l’organisation active de l’association des amis du Père Deshayes.


L’assemblée était composée de nombreux représentants de six congrégations liées au Père Deshayes, de fidèles de la paroisse et des alentours, de familles liées à la pastorale des sourds-muets et de motards pour lesquels une bénédiction avait lieu ce même jour à la Basilique. Les grandes orgues de la Basilique et le son de la bombarde ont donné une intensité particulière à cet anniversaire.

Né à Beignon – non loin de Ploërmel – en 1767, Gabriel Deshayes fut marqué par la tourmente révolutionnaire, devint prêtre, puis curé d’Auray, vicaire général et participa à la fondation ou à la restauration et au développement de nombreuses congrégations. Ami des pauvres, soucieux d’éducation, attentif à des personnes de toutes conditions dont notamment des sourds-muets, il n’a cessé d’œuvrer pour le bien des autres.

Ce dimanche a vu la participation très fournie de Sœurs de l’instruction chrétienne de St Gildas des Bois, de Filles de la Sagesse, de Sœurs de la Charité de St-Louis, de Pères Montfortains, de Frères de St Gabriel et d’une vingtaine de Frères de l’instruction chrétienne ainsi que de membres du Centre Gabriel Deshayes d’Auray, spécialisé dans l’accueil des sourds-muets et personnes avec handicaps.

Dans son homélie, Mgr Centène s’est interrogé : « Où Gabriel Deshayes a-t-il puisé son secret ? Cette énergie qui l’a amené à évangéliser et à reconstruire l’Eglise par une action spirituelle, éducative, caritative et sociale ? Il a réalisé une œuvre immense qui subsiste aujourd’hui. Il a cherché la vérité et lui a voué sa vie. Une vérité qui amène à se décentrer de soi. Nous ne vivons pas pour nous-mêmes. Cherchons d’abord le Royaume de Dieu et sa justice. Cherchons Dieu en lui restant fidèle, parfois au péril de sa vie. »

Un portrait de cet « entrepreneur de la Providence » a été présenté durant l’après-midi ce dimanche, sous forme d’une réalisation audio-visuelle. Cela a permis de mieux connaître sa personnalité et ses multiples actions. Et des représentants de chacune des congrégations et des œuvres fondées ont commenté les réalités qui se poursuivent aujourd’hui.

L’association des amis de Gabriel Deshayes présidée par le P. Adrien Collet a su s’entourer de compétences nombreuses pour mener à bien cette organisation en lien étroit avec le P. André Guillevic, recteur du Sanctuaire. Citons notamment l’action des FF. François Jaffré, Claude Launay, Joseph Le Goff, André Cadoret…

Deux autres rendez-vous sont annoncés en décembre :

le Dimanche 3 décembre, à Beignon – lieu de naissance du P. Deshayes – Messe paroissiale à 11h, présidée par Mgr Centène.

Le Mercredi 6 décembre, à l’église de Beignon, à nouveau, – le jour anniversaire de la naissance du P. Deshayes- , célébration présidée par Mgr Centène, réunissant particulièrement les familles et les enfants et des écoles du Réseau La Mennais.

Enfin les Pères Montfortains et congrégations de St Laurent sur Sèvre ont annoncé l’organisation d’une rencontre de clôture de cet anniversaire en 2018, dans ce lieu où est le tombeau du P. Deshayes.

Source : http://www.lamennais.org