Irak : le Pape lance un appel à la conscience de chacun (8/8/14)


(RV) « Le Pape suit avec une vive préoccupation les nouvelles dramatiques qui parviennent du nord de l’Irak et qui concernent des populations impuissantes ». Lors d’un point presse organisé ce jeudi dans la perspective du prochain déplacement apostolique en Corée du Sud, le père Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège, a fait part des inquiétudes du Pape concernant la situation des Irakiens en fuite au nord du pays. « Les communautés chrétiennes en particulier sont touchées : c’est un Peuple en fuite de ses propres villages à cause de la violence qui ces jours-ci se déchainent et bouleversent la région ».

Lors de la prière de l’Angélus du 20 juillet dernier, a rappelé le père Lombardi, le Pape s’était exclamé de douleur : « nos frères sont persécutés. Ils sont chassés. Ils doivent laisser leurs maisons sans pouvoir rien emporter avec eux. A ces familles et à ces personnes je veux exprimer ma proximité et mes prières constantes. Très chers frères et sœurs, vous qui êtes tant persécutés, je sais combien vous souffrez, je sais que vous êtes dépouillés de tout. Je suis avec vous dans la foi en Celui qui a vaincu le mal ! »

 

Appel à une prière incessante pour invoquer le don de la paix 

A la lumière des événements angoissants, le Pape renouvelle ce jeudi « sa proximité spirituelle à tous ceux qui sont en train de traverser cette très douloureuse épreuve et il s’unit aux appels des évêques sur place, pour demander avec eux et pour leurs communautés qui souffrent, que surgisse de toute l’Eglise une prière incessante pour invoquer de l’Esprit Saint le don de la paix », a poursuivi le directeur de la Salle de presse du Saint-Siège.

Sa Sainteté renouvelle son appel « pressant » à la communauté internationale, afin qu’elle « s’active pour mettre fin au drame humanitaire en cours, qu’elle agisse pour protéger les personnes concernées ou menacées par les violences, et pour fournir les aides nécessaires, surtout les plus urgentes, à tant de réfugiés dont le sort dépend de la solidarité d’autrui ».

 

La communauté internationale appelée à mettre fin au drame

Le pape lance « un appel à la conscience de tous » et répète à tous les chrétiens : « Dieu de la paix suscite en tous un authentique désir de dialogue et de réconciliation. La violence ne peut être vaincue par la violence. La violence ne peut être vaincue que par la paix ! Prions en silence, pour demander la paix ; tous en silence... Marie, Reine de la paix, priez pour nous ! » (Angélus du 20 juillet 2014)