Jésuites : une nouvelle Province d’Europe Occidentale Francophone

Le 30 juillet 2017, veille de la fête de saint Ignace, une nouvelle Province jésuite verra le jour : la Province d’Europe Occidentale Francophone.


Cette nouvelle province réunira 532 jésuites (dont 40 en formation) répartis dans 42 communautés de France, Belgique, Luxembourg, Grèce et de l’Île Maurice.
La famille ignatienne se rassemblera à Namur pour assister à l’investiture de son nouveau Provincial, le P. François Boëdec, officiellement nommé depuis novembre 2016. L’événement sera rehaussé par la présence du Père Arturo Sosa sj, Supérieur Général de la Compagnie de Jésus. Le Socius (assistant du Provincial) est le Père Thierry Dobbelstein sj, bien connu dans le diocèse de Liège.

Curriculum vitae
Originaire du Morbihan, le père François Boëdec, 54 ans, est entré dans la Compagnie en 1986 après des études de droit. Ordonné prêtre en 1996, il a travaillé dans le monde de l’édition et des revues chrétiennes. Docteur en sciences politiques (Université Sorbonne – Paris I), il a défendu une thèse en 2002 sur l’enjeu politique de l’eau au Moyen-Orient. Le père François Boëdec suit donc attentivement les évolutions géopolitiques de cette région.
Chapelain de l’église Saint-Ignace à Paris et responsable du département d’éthique publique du Centre Sèvres jusqu’en 2014, il fut également Supérieur de la communauté jésuite Paris-Sèvres. Depuis 2015, il est le président du Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris.

Pierre Favre : saint patron de la nouvelle Province
Canonisé en décembre 2013 par le Pape François, Pierre Favre fut l’un des premiers compagnons d’Ignace de Loyola. Il a vécu une vie de missionnaire à travers toute l’Europe, traversant les frontières et bâtissant des ponts entre les hommes.
S’inspirant de son esprit, la création de la Province d’Europe Occidentale correspond au désir apostolique de la Compagnie de Jésus de rejoindre les hommes et les femmes dans leur recherche de foi, de rencontres interculturelles et religieuses et dans leur soif de justice

Missions
Fidèle à sa vocation, la nouvelle Province sera engagée prioritairement dans la formation des jeunes, l’apostolat spirituel, le travail d’intelligence de la foi ou encore l’engagement pour un monde plus juste.
Parmi les œuvres éducatives de la nouvelle Province, on compte pas moins de 23 établissements scolaires et 9 institutions éducatives pour soutenir les jeunes en difficulté auxquels il faut ajouter deux facultés de théologie et philosophie à Paris, l’Institut d’Études Théologiques à Bruxelles et l’université de Namur. Les jésuites ont également ouvert trois centres Laennec pour étudiants en médecine (Paris, Lyon, Marseille).
Du point de vue spirituel, cinq centres animés par les jésuites proposent des sessions et des retraites : quatre en France et le centre La Pairelle à Namur.

De par le monde
La Compagnie de Jésus a été fondée par saint Ignace de Loyola en 1540. Aujourd’hui, elle réunit près de 16 000 jésuites dans le monde. Les jésuites vivent en communauté et remplissent des missions très variées (éducative, sociale, pastorale, …) en s’efforçant d’intégrer réflexion, prière et actions. Leur formation d’une quinzaine d’années vise à faire d’eux, à la suite du Christ, des hommes de rencontre et de réconciliation.
De nombreux jésuites sont amenés à sortir de leur Province et d’autres à y entrer ! Chaque année, 70 à 80 jésuites du monde entier viennent se former dans la Province. D’autre part, le service jésuite du volontariat international envoie des étudiants et jeunes professionnels pour des stages humanitaires de 4 mois à deux ans avec le soutien d’un accompagnement.

Source : http://www.cathobel.be