La communauté du Chemin-Neuf s’installe dans l’abbaye de Melleray

Confrontés au manque de vocation, les cisterciens de l’abbaye de Melleray ont décidé de laisser la place à la communauté du Chemin-Neuf dès le mois de septembre.
es.


Le 17 septembre prochain, quatorze frères et sœurs de la communauté du Chemin-Neuf viendront prendre le relais de la vie religieuse dans l’abbaye Notre-Dame de Melleray (Loire-Atlantique). Une annonce faite sur le site du diocèse de Nantes, par Mgr Jean-Paul James, évêque de Nantes, le P. abbé Gérard Meneust, de l’abbaye cistercienne Notre-Dame de Melleray et le P. Laurent Fabre, responsable de la communauté du Chemin-Neuf.

Le Chemin-Neuf, communauté catholique à vocation œcuménique, est née d’un groupe de prière charismatique en 1973 et compte près de 2000 membres dans une trentaine de pays. Celle-ci a aujourd’hui pour projet d’installer dans une partie des bâtiments de l’abbaye, un noviciat international. Les frères et sœurs de la communauté du Chemin-Neuf poursuivront cependant l’activité hôtelière de l’abbaye avec l’accueil des groupes et l’accompagnement des personnes.

Des moines cisterciens pour assurer la transition

Depuis près de neuf siècles, des moines cisterciens occupent Notre-Dame de Melleray, fondée en 1145. Il a ainsi été décidé que pendant un an, un petit groupe de moines cisterciens restera sur place pour assurer la transition et partagera certains offices et services de l’abbaye avec la communauté du Chemin-Neuf. Les autres moines rejoindront d’autres abbayes.
Durant une année, plusieurs rencontres ont eu lieu pour préciser les modalités de ce relais. Le 31 juillet 2014, le père abbé de Notre-Dame de Melleray émettait notamment le souhait que l’abbaye reste un lieu de silence et de prière au service de l’Eglise. Il écrivait ainsi au P. Laurent Fabre : « Cette lettre voudrait vous soumettre l’interrogation que porte notre petite communauté cistercienne du fait d’un manque de recrutement et d’un désir que ce lieu monastique puisse rester, si possible, un lieu d’Église, une sorte de pôle spirituel non seulement pour la région de l’Ouest mais aussi pour la communauté chrétienne toute proche. »

Source : La Croix du 27/08/2015

Sur la photo : Sœur Lucie, (Chemin Neuf), Frère Luc (Melleray), Frère Christophe Delas (Chemin Neuf), Père Laurent Fabre, fondateur et supérieur général du Chemin Neuf, Père Gérard Meneust, Abbé de Melleray et Mgr Jean-Paul James, évêque de Nant