La fête des voisins avec les filles de la Sagesse


par Josiane Legrand, fille de la sagesse

Chaque année, le 29 mai en France, les habitants des villes et villages, jusqu’au plus petit des hameaux, sont invités à se réunir. Cela s’appelle : « La fête des voisins ». C’est un moment de fraternité, d’inter connaissance. Un temps pour créer et célébrer nos liens. En cette occasion, notre quartier des Tarterêts de Corbeil Essonnes, s’est mis à la fête. Nous, la communauté des Filles de la Sagesse, avons été cordialement invitées à rejoindre les voisins d’en face avec un plat à partager.
Notre sœur Marie-Thérèse, nouvellement arrivée du Congo, nous avait préparé une spécialité Bretonne. Vers 16h, nous nous sommes rendues au lieu du rendez-vous. Rien encore n’était mis en place… Peu à peu des tables se sont dressées sur la pelouse, une sono a été branchée, le barbecue allumé. Vers 18h, nous étions conviés à passer à table en échangeant avec nos voisins et voisines. L’association *e.grain nous a proposé une animation. Elle consistait à commenter une phrase de Martin Luther King : « Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères. Sinon nous allons mourir ensemble comme des idiots ». Grands et petits se sont lancés dans l’aventure et peu à peu, nous avons vu le mu se colorer de nos commentaires fraternels.
La cour de l’entrée de l’immeuble s’est vite remplie. Les enfants attendaient avec impatience la fin du service des adultes, pour dévorer les merguez… Le partage a été assuré par les aîné-e-s. Les mamans prises dans leurs joyeux échanges étaient bien trop occupées ! La musique rythmait les mouvements des pieds et des mains qui prenaient la liberté d’entrer dans la danse. À la tombée de la nuit, de notre appartement, les yeux remplis d’étoiles, nous entendions encore les chansons.
Notre Fête des voisins cette année a été organisée par des femmes. Elles se sont d’abord réunies pour penser l’organisation. Puis, elles ont présenté leur projet aux habitants et demandé une participation pécuniaire afin de le réaliser. Elles ont saisi cette opportunité, soutenue par le Bailleur avec la présence active des gardiennes des immeubles. Par leur initiative, ce groupe de femmes nous a fait vibrer de joie en favorisant l’être-ensemble.
Les journaux ne parleront pas de cet événement, mais nous avons bien « voisiné » avec tous et chacun-e, dans sa différence. Au cœur d’une cité populaire multi ethnique, culturelle et religieuse, le vivre-ensemble est notre force.

BRAVO ET MERCI AUX ORGANISATRICES !

*Association e.graine : http://www.e-graine.org