Là où il y a les religieux, il y a la joie !


Je commence par remercier le pape François qui a proposé une année dédiée à la vie consacrée, une année de grâce pour aller puiser aux sources avec gratitude, pour vivre passionnément les défis du présent et regarder le futur avec confiance et espoir. Dans sa lettre aux consacrés, il nous partage sa conviction : « Là où il y a les religieux, il y a la joie ! »

Quand je regarde la vie consacrée, la première image qui me vient, c’est celle d’un CADEAU que la Trinité donne au monde. Ce cadeau s’actualise à chaque période de l’histoire, selon la réalité, le contexte, la culture, les événements… Ce qui change c’est « l’emballage », mais à « l’intérieur », c’est toujours le projet d’amour inconditionnel et miséricordieux de Dieu pour tous.

 

« En vous appelant, Dieu vous dit :
‘Tu es important pour moi, je t’aime, je compte sur toi’.
Jésus dit ceci à chacun de nous ! C’est de là que naît la joie !
La joie du moment où Jésus m’a regardé.
Comprendre et sentir cela est le secret de notre joie.
Se sentir aimé de Dieu, sentir que pour Lui nous ne sommes pas des numéros
mais des personnes ; et sentir que c’est Lui qui nous appelle ».
(Pape François)

C’est un appel aux consacrés à vivre comme Jésus et à collaborer avec Lui à l’avènement du Royaume de justice, de paix et d’intégrité de la création.

Des paroles de Jésus viennent spontanément à mon esprit 

Dans ma jeunesse, je n’avais jamais pensé à devenir religieuse. En 1994, je suis allée au Mali comme touriste et en voyant les injustices, le manque d’écoles, de professeurs et le besoin de missionnaires, j’ai senti la voix de Jésus qui m’appelait par mon nom à collaborer avec lui.

Aujourd’hui, je suis Sœur Missionnaire de Notre-Dame d’Afrique. Pour nous, l’attachement fort et ardent à Jésus-Christ et l’amour des peuples africains transforment et unifient nos vies.

Le pape François précise que « la beauté de la consécration, c’est la joie de porter à tous la consolation de Dieu. La racine de cette joie se nourrit de l’écoute croyante et persévérante de la Parole de Dieu. A l’école du Maître, on entend : « Que ma joie soit en vous et que votre joie soit complète. » (Jean 15,11).

Soeur Maite Oiartzun Baraibar