Le Frère Bruno Cadoré, maître de l’ordre dominicain, invite sa famille spirituelle à solliciter les jeunes pour renouveler le charisme de la prédication

Le 20 juin 2017, le frère Bruno Cadoré, maître général des Dominicains, a adressé une lettre d’invitation à s’engager dans la dynamique préparatoire du Synode des évêques sur le thème « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel ». Elle est adresée aux prieurs provinciaux, aux prieures des monastères dominicains, aux responsables internationaux des Fraternités laïques, des Fraternités sacerdotales, des Instituts séculiers dominicains et du Mouvement de la Jeunesse dominicaine, ainsi qu’aux Supérieures générales des Congrégations dominicaines apostoliques.


Chers frères et sœurs en Saint Dominique,

Comme vous le savez, le pape François a convoqué un Synode des évêques sur le thème « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel ». Il devrait se réunir en octobre 2018. Par cette lettre, en m’adressant à leurs responsables respectifs, je voudrais inviter l’ensemble de l’Ordre, frères, moniales, laïcs, sœurs et membres de la famille dominicaine à prendre part au processus de préparation de ce Synode, répondant ainsi à l’invitation lancée par le pape à tous les jeunes (de 16 à 29 ans) de préparer avec lui ce Synode.

Cette lettre s’inscrit dans la perspective ouverte par les conclusions du Congrès de clôture du Jubilé. Ce dernier avait en effet retenu le thème des mondes des jeunes comme l’un de ceux qui, dans la dynamique du renouvellement de la mission de prédication de l’Ordre, devait être prioritaire et pouvait être l’occasion de renouveler la prédication en renforçant aussi la collaboration au sein de la famille dominicaine.
L’appel d’une démarche synodale consacrée à l’évangélisation

Le Synode de 2018 s’inscrit dans la dynamique ouverte par celui consacré à « la nouvelle évangélisation et la transmission de la foi », après lequel le pape François a promulgué l’Exhortation apostolique Evangelii Gaudium, suivi par les deux Synodes consacrés au thème de « la vocation et la mission de la famille dans l’Église et dans le monde contemporain ». Cette dynamique appelle tout particulièrement l’attention de notre Ordre, tout entier député à l’évangélisation de la Parole de Dieu selon les termes de la bulle du Pape Honorius III du 4 février 1221.

C’est pourquoi, dès que le thème du Synode a été connu, j’ai sollicité du cardinal Baldisseri, Secrétaire général du Synode des évêques, une audience, à laquelle je suis allé avec le frère Orlando Rueda, socius pour la vie apostolique. Ce fut l’occasion d’une première information sur la préparation de ce Synode, à laquelle le cardinal nous a dit que tous étaient invités à participer, tout particulièrement les jeunes eux-mêmes. Depuis, un Document préparatoire a été publié. Lors de la présentation de ce document à la presse, cette invitation lancée aux jeunes a été soulignée avec force : il ne s’agit pas seulement de se demander comment accompagner les jeunes dans le discernement de leur choix de vie à la lumière de l’Évangile, mais bien aussi de se mettre à l’écoute de leurs désirs et des projets qu’ils ont pour leur vie, en même temps que des difficultés qu’ils peuvent rencontrer dans leur projet de servir la société de manière active. Dans sa Lettre aux jeunes, le pape François a d’ailleurs rappelé, citant la Règle monastique de Saint Benoît (Règle III, 3), que cette écoute faisait partie de la tradition de l’Église et avait un caractère théologal.

Au-delà de la dimension chrétienne des thématiques, le document insiste sur le fait que la proposition du Synode cherche à rencontrer tous les jeunes, croyants ou non, proches de l’Église ou pas, insistant pour relever que tous sont appelés à vivre et à aimer, comme tous sont en attente d’accompagnement dans leurs choix de vie.

Lors de la réunion du conseil généralice, des Promoteurs généraux et de la Coordinatrice de DSI du mois de mai (une telle réunion a lieu à l’occasion de chaque session plénière du conseil), nous avons invité Mgr Fabio Fabene du Secrétariat permanent du Synode des évêques qui nous a présenté le processus de préparation du synode, marqué par trois étapes : écouter les jeunes, interpréter les faits du point de vue du discernement et de la vocation, ouvrir des chemins pour avancer ensemble. Dans un premier temps, les conférences des évêques et les conférences des religieux ont été invitées à répondre au questionnaire proposé par le document préparatoire. En juin, un site Web sera ouvert, offrant la possibilité aux jeunes eux-mêmes de prendre part active à cette « enquête ». C’est à partir de toutes ces réponses qu’un Document de travail sera rédigé pour constituer la base de la réflexion du Synode.

Au cours de cette rencontre, Mgr Fabene a souligné deux sujets sur lesquels, à son avis, la tradition dominicaine pourrait tout particulièrement apporter sa contribution : identifier ce qui dans l’Évangile et la Tradition de l’Église peut attirer les jeunes d’aujourd’hui ; identifier, à partir de la richesse et la diversité de nos engagements apostoliques ou professionnels dans le monde des jeunes, les moyens par lesquels on peut les rejoindre plus facilement.
Un Synode avec les jeunes : un projet pour la communion dominicaine de prédication

En écho à cette invitation synodale, il nous a semblé opportun de saisir l’opportunité de ce Synode pour mettre en œuvre cette ligne d’engagement apostolique que le récent Congrès avait indiqué comme prioritaire dans la dynamique de renforcement de la famille dominicaine à travers la prédication elle-même. C’est dans cet esprit que nous vous proposons de donner à ce thème une place prioritaire pendant les années qui viennent.

En effet, le Congrès pour la mission de l’Ordre célébré au terme de l’année jubilaire a mis en évidence, d’une part, le très grand nombre de frères, sœurs et laïcs de l’Ordre engagés dans les mondes des jeunes (monde éducatif, monde universitaire, travail social, attention aux lieux d’intranquillité du monde où les jeunes sont souvent les premières victimes…) et, d’autre part, le fait que ces engagements divers ouvraient sans doute de nombreuses possibilités pour renforcer encore la collaboration et l’unité au sein de l’ensemble de l’Ordre et de la famille dominicaine. De plus, nos divers engagements apostoliques nous permettent de percevoir avec force combien les jeunes, dans toute leur diversité à travers le monde, sont parmi les premiers révélateurs des très grandes mutations qui marquent les sociétés et les cultures aujourd’hui : difficultés de la transmission, interculturalité qui façonne les personnes comme les sociétés, inquiétude et enthousiasme pour l’avenir, réorganisation nécessaire des processus démocratiques pour que tous aient « voix au chapitre » lorsqu’il s’agit de préparer le monde en commun offert à tous, aspiration à une plus grande et plus forte communion entre les personnes et les peuples… Pour toutes ces raisons, au moment où la réflexion sur le renouveau de l’évangélisation retient toute l’attention de l’Église, il nous a semblé que c’était aussi une belle occasion de mettre en œuvre tous ensemble ce message spécifique que l’Ordre de saint Dominique désire porter au cœur de l’Église : l’Église devient ce qu’elle est en se mettant en acte de proclamation de la bonne nouvelle du Royaume, en « état permanent de prédication », pourrait-on dire. Appliquant cette conviction au sein des mondes des jeunes, il nous semble que l’Ordre pourrait apporter une contribution vraiment significative, et spécifique, à la dynamique synodale ouverte par le Pape François.

C’est dans cette perspective que nous vous écrivons aujourd’hui, afin d’inviter tous les membres de l’Ordre à prendre part à cette contribution au prochain synode. Nous vous faisons donc plusieurs propositions.

Nous demandons aux prieurs provinciaux, aux prieures des monastères dominicains, aux responsables internationaux des Fraternités laïques, des Fraternités sacerdotales, des Instituts séculiers dominicains et du Mouvement de la Jeunesse dominicaines, ainsi qu’aux Supérieures générales des Congrégations dominicaines apostoliques, de transmettre cette invitation à celles et ceux de nos sœurs et frères qui sont engagés apostoliquement avec des jeunes de 16 à 29 ans. L’objectif est de promouvoir auprès de ces jeunes leur propre participation à cette démarche synodale.
Avec les jeunes, prêcher

Voici quelques étapes que nous vous proposons pour que les frères, sœurs ou laïcs évoqués ci-dessus puissent prendre part à ce « projet de la famille dominicaine ».

l/Inviter (et le promouvoir) les jeunes avec qui ils/elles sont engagés à prendre connaissance du document de travail, à participer aux rassemblements et réflexions sur ce thème dans leurs Églises particulières respectives, à contribuer aux propositions qui seront faites pour préparer le Document de travail du synode afin que la réalité des espoirs et préoccupations des jeunes soit présente dans la réflexion finale du Synode. À cet effet, un site devrait être ouvert au cours du mois de juin, invitant tous les jeunes à prendre part à la réflexion.

2/ Dans cette participation, nous invitons à avoir à tout particulièrement à cœur de mettre en œuvre rattachement de l’Ordre à l’écoute de la Parole de Dieu, l’enracinement de la réflexion dans la Tradition, la recherche de la vérité en dialogue avec les autres savoirs, la compassion pour les appels qui viennent des lieux d’intranquillité du monde, le désir du salut du monde. De ce point de vue, il sera important de rendre compte des nombreuses expériences de frères et de sœurs avec des jeunes qui doivent vivre dans des situations de grande précarité et vulnérabilité en tant de lieux du monde.

3/ Sur le site ouvert par le Secrétariat du Synode, les jeunes auront toute latitude pour répondre au questionnaire qui sera proposé (www.sinodogiovanni2018.va). Nous ne voulons donc pas faire nombre avec cette enquête. Néanmoins, nous proposerons très prochainement un espace de discussion sur notre propre site (www.op.org). En effet, il nous semble que certaines questions spécifiques de la tradition dominicaine pourraient animer les conversations des frères, sœurs et laïcs de l’Ordre avec les jeunes :

- Comme jeunes, de quelle manière avez-vous déjà l’occasion d’apporter votre contribution à la proclamation de la bonne nouvelle du Royaume de Dieu ?

- Pouvons-nous ensemble identifier les éléments de l’Évangile et de la tradition de l’Église qui peuvent être les plus « attrayants » pour les jeunes d’aujourd’hui ? Comme Dominique a voulu se mettre à l’école de Jésus rassemblant ses apôtres pour aller à travers villes et villages proclamer la bonne nouvelle du Royaume, comment les jeunes souhaiteraient-ils rejoindre, à leur manière, une telle dynamique ?

- À partir de votre connaissance et de votre lien avec des frères, des laïcs ou des sœurs dominicains, quels seraient les projets nouveaux d’évangélisation dont vous aimeriez prendre l’initiative ou être les acteurs ? Quels seraient les types de langage (parole, médias, attitudes, etc.) qui pourraient le mieux correspondre à la créativité des jeunes en matière de proclamation de cette Bonne nouvelle ?

- De quelle manière aimeriez-vous que l’Ordre des Prêcheurs contribue à ce que l’Église se tienne proche des jeunes de vos générations ?

- Comment les lieux éducatifs dans lesquels sont engagés tant de sœurs et de frères peuvent-ils prendre part à la réflexion synodale, d’une part, au renouvellement de la « conversation » avec les jeunes que l’Église veut soutenir, d’autre part ?

- De votre point de vue, quels seraient les éléments propres de la tradition dominicaine que vous pensez particulièrement adaptés à la proclamation de la bonne nouvelle aux jeunes de vos générations, en particulier ceux qui sont loin de l’Église ?

Vous l’aurez compris, l’enjeu principal du projet que nous vous présentons ici n’est pas une réflexion sur « notre pastorale pour les jeunes », mais bien plutôt une manière de reconnaître et promouvoir la capacité des jeunes eux-mêmes à être agents actifs du renouveau de l’évangélisation. C’est une des richesses des charismes si divers dans l’Église, non pas d’être la « propriété » de celles et ceux qui en ont été constitués, mais d’être offerts à l’ensemble de la vie de l’Église dans le monde. L’Ordre des Prêcheurs a été institué dans le charisme de la prédication, il lui revient aujourd’hui plus que jamais d’offrir à tous cette conviction que l’Église devient elle-même en proclamant la bonne nouvelle du Royaume. Les jeunes, et la manière de porter attention à la grande diversité et richesse des mondes des jeunes à travers le monde, sont une occasion de prendre conscience de ce devoir.

Cette invitation trouvera un lieu de réalisation et coordination sur le website de l’Ordre (www.op.org). Nous vous invitons à y participer activement. La première participation active pourrait être de transmettre au socius pour la vie apostolique toute information, réflexion, témoignage qui pourront être partagés avec d’autres à travers l’Ordre. Nous vous remercions de les envoyer à Curie générale d’ici à fin octobre 2017, afin que le travail des prochaines réunions des socii et promoteurs puisse en être enrichi (apostolatus@curia.op.org). Il ne s’agira pas de rédiger un document propre à l’Ordre, mais plutôt d’animer, au cœur de l’Ordre, un mouvement dont les jeunes seront les premiers acteurs de la réflexion synodale, par leur participation à la dynamique mise en place par le Secrétariat permanent du synode, d’une part, par leur engagement propre dans la proclamation de l’Évangile, d’autre part. Et de permettre à l’ensemble de l’Ordre de bénéficier de cette dynamique d’un « Synode avec les jeunes ». À cet effet, ce « Synode avec les jeunes » fera l’objet d’un projet spécifique sur Atrium animé par le service de la promotion des médias.

En me réjouissant à la perspective de ce qui pourra être un projet commun de la prédication dominicaine aujourd’hui, je vous assure de mon amitié fraternelle et de ma communion dans la prière et l’action de grâce,

Votre frère,
Bruno Cadoré, maître de l’Ordre

Site : www.op.org