Le P. Michel Lachenaud, nouveau prieur des dominicains de France (La Croix, 25/03/13)


Le P. Michel Lachenaud a été élu, samedi, prieur provincial de la province de France des dominicains. Il succède à Mgr Jean ?Paul Vesco, nommé évêque d’Oran.

 « Quand je regarde mon parcours, rien ne laissait supposer que je sois un jour provincial  ! » Dans un entretien accordé au P. Benoît Vandeputte, publié sur le site Internet des dominicains de France, le P. Michel Lachenaud ne cache pas sa surprise, après son élection, samedi, en tant que prieur de la province dominicaine de France.

Quel « parcours » pour cet homme né en 1944 en région parisienne  ? À 22 ans, Michel Lachenaud fait profession chez les frères prêcheurs. Ordonné prêtre en 1971, il part peu de temps après en Afrique… où il reste trente-cinq ans. Plus de trois décennies passées au Cameroun, notamment à Bafia, en tant que vicaire général, et à Yoko, « en pleine brousse, totalement isolé du reste du pays, à mille lieues de la grande ville africaine… et de nos sociétés occidentales ». Plus qu’une expérience, une véritable tranche de vie, qui lui permet aujourd’hui d’avoir « un regard tout à fait décalé – et donc un recul salutaire – sur la société européenne ». Un atout non négligeable, d’autant que la province de France n’est pas seulement concernée par l’Hexagone, avec la présence de communautés dominicaines en Afrique, dans le monde arabe (Irak, Égypte, Algérie) et en Scandinavie.

Rentré en France en 2007, il avait été nommé responsable du secteur pastoral de Lussac-les-Châteaux (Vienne), puis prieur du couvent de Poitiers à partir de 2009. En décembre 2010, il avait rejoint Paris pour assister le prieur provincial Jean-Paul Vesco. Ce dernier, nommé évêque d’Oran début décembre par Benoît XVI, est obligé d’écourter son mandat de quatre ans. « Il était logique que le P. Lachenaud reprenne les dossiers qu’il connaissait bien en tant que numéro deux », confie un frère dominicain. Les prochaines élections auront lieu dans un an et demi.