Le Pape s’adresse aux Salésiens (21/06/15)


Cité du Vatican, 21 juin 2015 (VIS). L’après-midi du Saint-Père a commencé par une halte à l’église SteThérèse où, en 1907, se sont mariés ses grands-parents paternels et où fut baptisé son père l’année suivante. A la veille du Synode consacré à la famille, il a tenu ainsi à souligner la valeur de cette institution. Il a d’ailleurs prié pour les familles et pour l’a prochaine assemblée synodale. Ensuite, comme prévu, il s’est rendu pour une visite privée au sanctuaire de la Consolata, la basilique la plus populaire de Turin, consacrée à la Vierge Consolatrice, protectrice de la ville, invoquée notamment lors du siège de 1706 et de la peste en 1835. Le Pape a prié devant l’autel de la Vierge à l’Enfant avant de gagner la basilique de Marie Auxiliatrice pour célébrer avec les Salésiens et les Filles de Marie Auxiliatrice le bicentenaire de la naissance de l’apôtre des jeunes, saint Jean Bosco. Sur l’esplanade en face de la basilique, des milliers de jeunes appartenant aux oratoires salésiens du monde entier attendaient le Pape. À son arrivée, le Saint-Père, accompagné de l’Archevêque de Turin, Mgr.Cesare Nosiglia, a laissé un bouquet de fleurs à l’autel majeur de la basilique, inauguré en 1868 sur volonté de saint Jean Bosco, et a remis au Recteur majeur des Salésiens, le P.Angel Fernandez Artime, le discours qu’il avait préparé et dont nous reproduisons de larges extraits, improvisant quelques mots pour les personnes présentes.

"Je remercie le Seigneur d’avoir donné à son Église ce saint qui, avec tant d’autres saints et saintes de cette région, sont un honneur et une bénédiction pour l’Église et la société de Turin et du Piémont, de l’Italie et du monde entier, en particulier en raison du soin porté aux jeunes pauvres et marginaux... On peut dire beaucoup de Don Bosco. Mais aujourd’hui, je voudrais souligner seulement trois caractéristiques : la confiance en la divine providence, la vocation à être prêtre des jeunes notamment les plus pauvres, le service loyal et actif à l’Église notamment à la personne du Successeur de Pierre... Don Bosco a accompli sa mission sacerdotale jusqu’au dernier souffle, soutenu par une indestructible foi en Dieu et en son amour, pour laquelle il a fait de grandes choses. Ce rapport de confiance avec le Seigneur est aussi la substance de la vie consacrée, afin que le service à l’Evangile et aux frères ne soit pas un emprisonnement de nos vues, des réalités de ce monde qui passent, mais un dépassement continu de nous-mêmes, en nous ancrant aux réalités terrestres et en nous laissant sombrer dans le Seigneur, notre force et notre espérance. Ce sera aussi notre fécondité. L’autre aspect important de la vie de Don Bosco est le service aux jeunes. Il l’accomplit avec fermeté et constance, entre obstacles et fatigues, avec la sensibilité d’un cœur généreux... Le charisme de Don Bosco nous conduit à être des éducateurs des jeunes mettant en action cette pédagogie de la foi qui se résume ainsi : évangéliser en éduquant et éduquer en évangélisant. Évangéliser les jeunes, éduquer à temps plein les jeunes, en commençant par les plus fragiles et abandonnés, proposant un style éducatif fait de raison, de religion et d’affection, universellement apprécié comme système préventif... Je vous encourage à poursuivre avec générosité et confiance les multiples activités en faveur des nouvelles générations : oratoires, centres de jeunes, instituts professionnels, écoles et collèges. Mais sans oublier ceux que Don Bosco appelait les jeunes de la rue, ceux qui ont tant besoin d’espérance, d’être formés à la joie de la vie chrétienne".
"Don Bosco a toujours été docile et fidèle à l’Église et au Pape, en suivant les suggestions et les indications pastorales. Aujourd’hui l’Église s’adresse à vous, fils et filles spirituels de ce grand saint, et de façon concrète vous invite à sortir, à aller toujours et encore trouver les jeunes là où ils vivent, dans les périphéries des métropoles, dans les zones de danger physique et moral, dans les milieux sociaux où manquent tant de choses matérielles, mais surtout où manquent l’amour, la compréhension, la tendresse, l’espérance. Aller vers eux avec la paternité débordante de Don Bosco. L’oratoire de Don Bosco est né de la rencontre avec les jeunes de la rue et pendant un certain temps, il a été itinérant parmi les quartiers de Turin. Puissiez-vous annoncer à tous la miséricorde de Jésus, vous faisant oratoire en tous lieux, notamment les plus inaccessibles, en mettant au cœur le style oratorien de Don Bosco et visant des objectifs apostoliques toujours plus larges. De la solide racine qu’il a plantée il y a deux cent ans dans la terre de l’Église et de la société, tant de rameaux ont poussé. Ainsi trente institutions religieuses vivent le charisme pour partager la mission de porter l’Evangile jusqu’aux périphéries. Le Seigneur a aussi béni ce service suscitant parmi vous, au long de ces deux siècles, un grand nombre de personnes que l’Église a proclamées saints et bienheureux. Je vous encourage à poursuivre sur cette route, imitant la foi de ceux qui vous ont précédés".

Source : VIS