« Le célibat consacré répond à ma soif d’être complètement pour le Christ ! »


Albertine, 18 ans, s’est engagée, il y a un mois, avec 16 autres jeunes, au célibat consacré, au sein de la Communauté du Chemin Neuf. Témoignage.

1er mois de vie religieuse : check ! Il y a un mois jour pour jour, je m’avançais à l’autel pour prononcer mes vœux simple dans la Communauté du Chemin Neuf ! Certains de mon entourage m’ont demandé comment prendre une telle décision et surtout pourquoi perdre ma vie comme ça… c’est vrai, bonne question !

Mais pourquoi…et comment ?
« Le célibat est une bonne chose » 1ère lettre de Paul Apôtre aux Corinthiens.
A l’âge de 16 ans j’ai eu la chance de faire une retraite à Chicago aux États-Unis avec la Communauté de Saint Jean. J’ai vécu une confession où j’ai pu tout déposer et pour la première fois goûter à l’amour de Dieu. Eh oui, « Dieu est amour et Il a envoyé son Fils pour ME sauver » n’était plus une phrase toute faite mais elle était particulièrement incarnée !

Ensuite une nuit d’adoration nous a été proposée et mon appel à la vie consacrée a été comme une évidence à partir de ce moment-là. C’était une certitude intérieure qui ne pouvait venir que du Seigneur au vu des fruits qu’elle m’apportait : paix, joie, grâce de la prière, etc. En rentrant d’ailleurs, beaucoup ont vu le changement concret que cela apportait dans mon quotidien !

En fait, l’appel, c’est tout simple ! J’avais toujours imaginé quelque chose de compliqué comme une vision, des voix (ce qui peut être le cas) mais le Seigneur a pris un tout petit chemin et a mis simplement dans mon cœur le désir de le choisir.

Quelques mois plus tard j’ai rencontré la Communauté du Chemin Neuf pendant une retraite, j’y ai passé un an au service de l’organisation du Festival d’été Welcome To Paradise à l’Abbaye d’Hautecombe. Cette année m’a permis d’avoir une vraie vie de prière rythmée par les offices, la messe et l’adoration mais aussi de voir plus réellement ce en quoi consistait la vie religieuse… En tout cas pour ma part ça a été une des grâces du postulat : ne pas idéaliser le célibat consacré mais voir ce que l’on fait concrètement.

J’ai aussi pu redéposer cette question au Seigneur en dehors du quotidien, lors de plusieurs retraites de St Ignace (Exercices Spirituels en silence) spécialement axées sur le discernement.

Pour encore plus de vie !
Ayant 18 ans, je ne suis pas diplômée donc cette année je fais des études d’expertise-comptable à Paris. C’est comme s’il y a un feu en moi qui fait que je ne peux pas me taire… le monde a tellement besoin de Jésus ; il est perdu sans Lui !
Le célibat consacré me donne d’être toute entière donnée à tous, il répond à ma soif d’être complètement pour le Christ ! N’avoir aucun lien sinon le Christ permet une plus grande liberté pour annoncer l’Evangile.

Certains vivent pleinement leur foi dans le mariage chrétien, mais personnellement c’est comme s’il y avait un chemin étroit dans le mariage et un grand ouvert vers le célibat… chacun est unique aux yeux de Dieu !

Par cette vie donnée, j’ai le désir de montrer la joie qu’il y a de suivre Celui qui nous a créé, de faire sa volonté, d’être proche de Lui. J’ai envie de montrer aux jeunes à quel point ils sont aimés d’une façon qu’on ne peut même pas concevoir !

Nous étions 17 à nous engager cet été. Ca a été un moment magnifique ensemble et avec ma famille, mais je n’ai pas envie de dire que c’est le plus beau de ma vie car je crois vraiment que ce n’est que le début d’une vie joyeuse avec le Seigneur !

Albertine, 18 ans