« Le sourire des religieuses ouvre le cœur ! »


16 mai 2015, rencontre du pape François avec les religieuses et religieux de Rome
Le pape François a reçu le 16 mai 2015 des milliers de religieux et religieuses du diocèse de Rome rassemblés Salle Paul VI, dans le cadre de l’Année de la vie consacrée. Il a répondu à quatre questions
.

La première question, posée par une religieuse cloîtrée, faisait référence au fait de vivre en retrait du monde tout en étant visible. Le pape parle de cette « tension » que les cloîtrées vivent « dans leur âme » : d’un côté, chercher le Seigneur et se cacher en lui, et de l’autre, cet appel à donner un signe.
La deuxième question a été posée par une religieuse apostolique : « L’amour dans le mariage et l’amour dans la vie consacrée est-il le même ? » À cette question le pape répond en plusieurs points ; mais il souligne que la fidélité de la personne consacrée doit refléter, c’est sa nature même, la fidélité, l’amour, la tendresse de la Mère Église et de Marie.
La troisième question est posée par un religieux en responsabilité d’une paroisse romaine où le pape a été accueilli. Celui-ci s’est attardé sur la notion de fête qui est une « catégorie théologique ». Mais la fête ne signifie pas « faire du bruit », « c’est la joie de se souvenir de tout ce que le Seigneur a fait pour nous, de tout ce qu’il m’a donné ».
Enfin, la quatrième question a poussé le pape François à s’attarder sur la « maternité de la personne consacrée ».

Source : http://www.la-croix.com