Les défis de la vocation religieuse selon Bruno Cadoré

Juillet 2015, intervention de Bruno Cadoré, maître de l’ordre des prêcheurs


Du 5 au 12 juillet 2015, a eu lieu à Taizé (Bourgogne), à l’occasion de l’année de la vie consacrée, une semaine de réflexion sur l’actualité de la vocation monastique et religieuse. Bruno Cadoré, maître de l’Ordre des prêcheurs était invité par frère Aloïs, prieur de la communauté de Taizé, à y intervenir sur les défis de la vocation religieuse. Le P. Cadoré a d’abord exprimé son émotion de se trouver à Taizé, ce lieu où a germé en lui le désir de la vie religieuse. Puis, il a décliné les défis de la vocation religieuse en défis de l’humanité, de l’amitié, d’un appel. Il a présenté le défi de l’humanité transfigurée comme un lent travail de la fraternité où les dons de chacun sont mis au service de tous pour la communion. Quant au deuxième défi de la vocation religieuse a-t-il poursuivi, il témoigne de la possibilité d’une amitié entre les humains et Dieu, d’une amitié entre Dieu, « capable de l’homme » et l’homme « capable de Dieu ». Enfin, pour lui, le défi d’un appel : celui d’une rencontre personnelle avec Dieu et celui du courage de la réconciliation, vise à être pour d’autres « un appel » à la liberté, à la confiance et à la communion.

Texte de la communauté de Taizé

Source : www.la-croix.com