Les frères de Saint-Jean-de-Dieu rendent visible l’hospitalité (La Croix, 5/12/14)


Fondé en Andalousie au XVIe siècle, l’ordre hospitalier de saint Jean de Dieu est toujours engagé, en France, auprès des personnes malades, handicapées, âgées et marginalisées.

 «  J’ai vu que les résidents étaient heureux, que les professionnels étaient épanouis, et que l’administration était en accord avec mes valeurs  ! » Ainsi Clotilde Hernandez explique-t-elle son choix de travailler, depuis trois ans, à la maison d’accueil spécialisée pour adultes (MAS) du Centre Saint-Jean-de-Dieu, rue de Javel, dans le 15e arrondissement de Paris.

Cette jeune chef de service n’avait jamais entendu parler des frères de saint Jean de Dieu mais, sourit-elle, « il n’y a pas besoin d’être catho pour adhérer aux cinq valeurs de l’ordre ».

Hospitalité. Respect. Responsabilité. Qualité. Spiritualité. Ces valeurs sont affichées sous de belles photos sur les murs du Centre Saint-Jean-de-Dieu qui abrite également un institut d’éducation motrice pour enfants (IEM) et une unité spécialisée pour enfants polyhandicapés (Usep).

De fait, les locaux flambant neufs de ces trois unités de soins ont été intelligemment pensés pour le confort et la dignité des patients  : chambres individuelles spacieuses, espaces communs lumineux, locaux adaptés pour les activités d’ergothérapie, de balnéothérapie, d’esthétique ou de cuisine…

Matelas d’eau chaude

 « Nous avons même une salle Snoezelen pour la stimulation multisensorielle des personnes qui ne peuvent communiquer », explique Frère Olivier, 79 ans, en montrant un matelas d’eau chaude, une couette en coques de noix et une colonne de lumière apaisante.

Dans la chapelle modernisée de la rue de Javel, des fresques représentent la vie aventureuse du fondateur de l’ordre (lire ci-contre), notamment l’épisode « de la grenade » lorsque Jean de Dieu, alors libraire ambulant en Andalousie, rencontra un pauvre garçonnet qu’il jucha sur ses épaules. L’enfant se révéla être Jésus et lui tendit une grenade surmontée d’une croix, en lui disant  : « Jean de Dieu, Grenade sera ta croix  ! » 

C’est à Grenade que Jean fonda son premier hôpital, et c’est ce fruit couleur sang, dont les grains répandus symbolisent la charité, qui est devenu l’emblème de l’ordre hospitalier.

Donner son temps ou donner sa vie  ?

Car en plus des trois vœux religieux – pauvreté, chasteté, obéissance –, les frères de saint Jean de Dieu prononcent le vœu de l’hospitalité. Vœu que F. Alain-Samuel Jeancler, 53 ans, supérieur provincial en France, explique comme « le fait de répondre par la miséricorde à la grande question du Mal ».

(…)