Les religieux : générosité, engagement, proximité, oui ! Mais la joie ? De quelle joie s’agit-il ?


En proposant 2015 comme « Année de la vie consacrée », le Pape François la met d’emblée sous le signe de la joie. Les religieux : générosité, engagement, proximité, oui ! Mais la joie ? De quelle joie s’agit-il ?

Joie de l’appel auquel chacun/e a répondu dans sa jeunesse. Une décision amoureuse, inoubliable. Joie d’accueillir pour soi-même et de partager la bonne nouvelle de l’Évangile. Joie de la fidélité qui traverse les heures difficiles et les remises en question. Joie d’éprouver et de porter la consolation de Dieu. En célébrant cette année de la vie consacrée, les religieux/ses sont appelés à revigorer leur engagement et à ne pas oublier qu’ils ont vocation à être de ceux qui écoutent et entendent la Parole, qui parlent et agissent sans crainte au nom de l’Évangile.

« Réveillez le monde ! » nous dit le Pape. Nous sommes invités à témoigner que la joie fleurit quand la vie est sobre et simple, sous le signe du partage ; qu’elle accompagne la liberté que donne l’obéissance vécue dans la confiance et le dialogue ; qu’elle habite le coeur de ceux qui aiment le Seigneur Jésus sans partage. Mais cette « année de la vie consacrée » pourrait bien devenir aussi une bonne nouvelle pour tous les laïcs chrétiens, une invitation à partager un esprit, une sagesse, un art de

vivre. Certains – amis, partenaires, « associés » - y puisent déjà lumière et réconfort pour leur route. Apportant leur propre note, ils encouragent et stimulent les consacrés au cœur des familles spirituelles qu’ils ont rejointes.

 
Sr Anne Marie Cunin, fmm
 

(en document joint la lettre Hiver 2014 des sœurs Franciscaines Missionnaires de Marie)