SOEURS DE MARIE-JOSEPH ET DE LA MISERICORDE

Notre famille religieuse vit une spiritualité de Miséricorde centrée sur l’Amour du Christ pour les pécheurs, pour servir en prison, en maison d’accueil.
Notre spiritualité est centrée sur le mystère rédempteur du Christ et son amour miséricordieux pour l’homme.
« Il ne s’agit donc pas seulement de porter un regard, fut-il de compassion, vers le mal moral, corporel ou matériel. Il s’agit de rendre à l’amour sa force créatrice qui revalorise, promeut, tire le bien du mal, rend à l’homme sa vraie liberté. » ( DM n°6 / Règle de Vie, n°9)
A l’exemple du Christ qui n’est pas venu juger ni condamner, mais sauver tous les hommes et qui ne veut pas la mort du pécheur mais qu’il vive. (cf.Ézéchiel 18,33)
Nous aussi, nous avons le désir d’être témoins de son Amour Miséricordieux pour toute personne victime du mal ou blessée par la vie et rejetée par la société.


Sigle
M.J.M.
Date de fondation
1841
Fondateur
M. ST Augustin et M. M-Thérèse de Lamourous
Spiritualité
AUTRES
Engagement prioritaire
action sociale
Date d’implantation en France
1841
Nb de communautés en France
6
Présence
2
Effectif global
44
Historique
Comme deux ruisseaux qui se nourrissent d’une même source venant du Cœur de Dieu, les sœurs de Marie Joseph et les sœurs de la Miséricorde traverseront les vallées du XIXème siècle pour s’unir en 1971 en une seule eau claire, celle qui laisse voir la Miséricorde de Dieu. Les deux Congrégations qui nous constituent, ont toutes deux pris naissance au tout début du XIXème siècle au sortir de la Révolution Française. Nos Fondatrices : Mère Saint Augustin et la Bonne Mère Thérèse de Lamourous étaient habitées par un esprit de compassion et par le profond désir de soigner les âmes pour les porter à Dieu. Mademoiselle de Lamourous devint fondatrice d’une Congrégation religieuse pour l’accueil des prostituées qui s’élargit à celui des jeunes femmes en difficultés personnelles et familiales graves. Mère Saint-Augustin se sépare des Sœurs de Saint Joseph de Lyon, pour former une nouvelle Congrégation, les Sœurs de Marie-Joseph pour les prisons.
Présence
Auprès de personnes détenues : Notre action tend à remettre debout nos frères blessés, à leur faire retrouver leur place dans la société et dans l’Église : Accueillir, écouter, réconforter, soigner, enseigner ceux qui sont rejetés par la société. Lieux d’accueil : Accueillir des femmes et leurs enfants, des familles en détresse, chacune comme unique. Les aider, les écouter, les accompagner. Les suivre dans la vie. Des lieux où la Miséricorde est vécue au quotidien. Lieux de ressourcement : Lieux d’accueil et de prière pour un temps personnel ou en groupe. Soeurs Aînées : Lieu de vie des sœurs aînées, lieu de prière ouvert à la paroisse. La communauté prend part à la vie diocésaine et à l’accueil de groupes engagés dans l’apostolat. " A la racine de toute vie consacrée, il y a, plus ou moins explicite, la conscience de l’incompréhensible amour dont Dieu, gratuitement, nous a aimés."

5 rue de la Psalette

87210 Le Dorat
05.55.60.71.38
secretariatg.mjm@gmail.com