Message de François Clavairoly, Président de la Fédération protestante de France


Frères et sœurs en Christ,
Au moment où se tient à Lourdes l’Assemblée générale de la Corref, je vous adresse, par la voix de sœur Christiane, les salutations de la Fédération protestante de France dont est elle membre du conseil y représentant les communautés.
Le ministère particulier des communautés religieuses, qui est aussi d’être des « sentinelles de prière », est une richesse offerte à notre monde en recherche et trop souvent déchiré.
Les communautés poursuivent inlassablement « les choses qui tendent à la paix et à l’édification mutuelle », selon le mot de l’apôtre que votre assemblée a choisi de mettre en exergue.
En ce sens, elles sont à la fois en retrait du monde et comme mises à part et, en même temps, dans le monde par l’action de la prière.
Nous formons le vœu que ce ministère se trouve toujours plus fortifié par l’Esprit d’unité, qui permet la rencontre œcuménique, la formation partagée, l’enrichissement spirituel mutuel.
Le protestantisme, qui redécouvre enfin les fondements évangéliques de la vie communautaire, exprime à chacune et chacun de vous sa reconnaissance pour le témoignage humble et efficace que vous apportez au service d’un vivre ensemble bien malmené dans nos sociétés.
L’année 2017 qui vient, à l’occasion du jubilé de la Réformation, sera aussi pour le protestantisme français une occasion d’alerter chacun sur les fragilités de nos fraternités chrétiennes et citoyennes.
C’est donc bien en communion de prière que nous vous saluons, dans celui qui conduit nos vies et qui nous fait indéfectiblement frères et sœurs en Christ.

François Clavairoly
Président de la Fédération protestante de France

http://www.protestants.org/