ONU : les religieuses contre la traite des femmes et des enfants

Mgr Gallagher rend hommage à leur travail.


Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les Relations avec les États et chef de la délégation au débat général de la 72ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies, a prononcé un discours au cours de la discussion du panel interactif 2 de la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale sur l’évaluation du Plan d’action mondial des Nations Unies pour lutter contre la traite des personnes.

La discussion du panel était consacrée au thème suivant : « Le Plan d’action mondial et les partenariats effectifs pour la protection et l’assistance des victimes, y compris à travers le Fonds d’affectation spéciale volontaire des Nations Unies pour les victimes de la traite des personnes, en particulier les femmes et les enfants, tout en prenant en compte la mise en œuvre des Objectifs de développement durable ».

L’intégralité de la déclaration en anglais se trouve ici.

Voici notre traduction de la synthèse du discours :
Dans sa déclaration, Mgr Gallagher a affirmé que la déclaration politique sur la mise en œuvre du Plan d’action mondial pour lutter contre la traite des personnes demande de la compassion pour les survivants et des soins appropriés pour rétablissement et leur réhabilitation, en particulier en établissant des partenariats avec des organisations confessionnelles et d’autres partenaires pertinents. Il a souligné en particulier le travail de l’Église catholique qui encourage de tels partenariats, des conférences interreligieuses accueillies par le Vatican aux réseaux de religieuses comme Talitha Cum et RENATE, jusqu’au groupe Sainte Marthe.

Source : https://fr.zenit.org

Crédit photo : Mgr Paul Richard Gallagher, capture Salt&Light