Ordre des vierges consacrées : témoignage d’Isabelle de La Garanderie

Mgr Aupetit consacrera Isabelle de La Garanderie dans l’Ordo consecrationis virginum le 10 décembre à 10h à la cathédrale Sainte-Geneviève de Nanterre !


« Afin que notre vie ne soit plus à nous-mêmes mais à Lui qui est mort et ressuscité pour nous » (P.E. IV)

Je pourrais m’exclamer comme saint Jean-Paul II : « l’histoire de ma vocation, c’est surtout Dieu qui la connaît » tant j’ai l’impression d’une histoire faite d’imprévus qui me dépasse totalement et où j’ai eu simplement à apprendre à dire oui !

Je ne viens pas d’une famille pratiquante mais, inscrite au catéchisme, j’ai eu l’immense grâce qu’on me propose de servir la messe… C’est là que tout a commencé. Dans le service de l’autel, dans la proximité avec l’eucharistie vécue durant tant d’années, j’ai pris conscience que le Christ se rendait là, présent. J’ai cru, j’ai servi, j’ai aimé.

Et puis, en 2006, il y a eu un formidable coup de cœur lors d’une confession à Saint-Benoît-sur-Loire : une prise de conscience profonde que Dieu m’aimait aussi infiniment que personnellement.
« Tu as du prix à mes yeux et je t’aime » (Isaïe 43, 4) : j’ai pris conscience de la vérité de cette parole… et cela a bouleversé ma vie. Les priorités changeaient de place : je ne pouvais plus vivre comme avant.

J’ai commencé à être accompagnée spirituellement (essentiel !) et, dans ma vie spirituelle qui commençait à se bâtir, est venue se poser en mon cœur la question de la vocation : comment vivre de l’amour de Dieu ? Tous les chemins sont possibles et beaux mais, peu à peu, dans le secret de mon cœur, j’ai perçu que le Seigneur m’appelait à me donner à Lui d’une manière particulière dans la vie consacrée.

Il a fallu que je comprenne que Dieu ne voulait que notre bonheur pour que je puisse avancer avec confiance… Où m’appelles-Tu, Seigneur ? J’ai prié, j’ai fait le chemin de Saint-Jacques, j’ai mûri, j’ai prié encore, j’ai commencé à travailler comme professeur de Lettres, j’ai prié toujours : c’était tout simplement ici, dans la vie ordinaire et dans ce diocèse où j’avais été plantée que le Seigneur m’appelait ! Madeleine Delbrêl est aussi alors devenue une figure spirituelle inspirante pour moi : être toute à Dieu, cœur, corps et âme dans notre monde sécularisé. C’est la belle coloration de la vie consacrée dans la complémentarité des vocations !

J’ai alors confié le discernement de ma vocation à l’Église et, après plusieurs années de formation, Mgr Aupetit m’a appelée à recevoir la consécration dans l’ordre des vierges consacrées pour le diocèse de Nanterre. Je m’engagerai alors à la chasteté dans le célibat, à la prière et à suivre le Christ par
toute ma vie : s’il s’agit bien d’un être avant d’être un faire, en tout, cela continuera notamment à s’incarner pour moi dans le professorat en éducation prioritaire où les plus pauvres constituent un appel pressant à vivre l’Évangile.

C’est avec un grand sentiment d’indignité devant la grâce de Dieu mais aussi avec une joie immense que je serai consacrée le 10 décembre prochain. Priez pour moi comme je prie chaque jour pour notre diocèse et ses habitants. Que le Seigneur me donne de toujours davantage me convertir pour qu’Il fasse Son œuvre en et à travers moi : afin de témoigner de Son amour et de Sa joie par toute ma vie !

Source : http://diocese92.fr