Petites sœurs de l’Assomption : La maison de retraite à l’heure de la COP 21

L’organisation et la tenue à Paris de la COP 21, du 30 novembre au 1er décembre 2015 a été l’occasion d’une immense stimulation et interrogation. Qu’est-ce que la COP 21 ? Qu’a-t-elle à nous dire ? Comment, nous, en maison de retraite, sommes-nous concernés par cette conférence internationale ?


Stimulation pour s’informer et découvrir les enjeux de cette conférence. Informations, lecture de journaux, documents, internet furent mis à contribution. Le directeur de la maison de retraite et l’équipe d’animation ont été d’emblée motivés pour cette démarche.

Une conférence :
Pour sensibiliser l’ensemble de la maison de retraite, nous avons eu la chance extraordinaire de recevoir Madame Elena Lasida qui a accepté de venir faire une conférence sur les enjeux de la COP 21.
Nous avons réussi à intéresser et rassembler plus de 80 personnes : résidents, membres de leurs familles, personnel, service d’accueil, cuisiniers, membres de la Congrégation des PSA et des communautés voisines. Elena Lasida a conquis son auditoire et d’une façon interactive a stimulé l’intérêt et les questions de beaucoup.

Son message est clair : progression mondiale de la prise de conscience de la crise écologique, urgence de la situation et événement extraordinaire que nous avons peut-être de la peine à mesurer : la présence à Paris de 194 délégations nationales sur les 200 pays de l’ONU ! On n’avait jamais vu cela !

Elle a fait le lien avec l’encyclique du Pape François « Laudato Si » :
• Tout est donné : la Création est un don, qui appartient à tous. Nous devons retrouver le sens de la gratuité.
• Tout est lié : on ne peut séparer la clameur de la terre de celle des pauvres.
• Tout est fragile : la terre est fragile, l’humain est fragile, la vie est fragile. C’est dans la fragilité que se génère la vie !
Nous avons découvert avec Elena Lasida la « conversion écologique », l’importance de revoir notre style de vie, une vraie dimension spirituelle et universelle.

Un concours :
Pour intéresser le plus grand nombre de personnes, Marielle, l’animatrice de la maison, a organisé un concours sur 3 semaines. Personnel et résidents formaient librement des équipes (proposition déjà employée qui s’était révélée très positive). A grand renfort d’affiches et de panneaux, chaque semaine un questionnaire de 10 questions était diffusé, avec une date limite et une boîte pour les réponses. Les questions et les affiches venaient majoritairement du site internet de la COP 21. Après la 3ème série et le dépouillement des réponses, l’équipe gagnante fut solennellement acclamée lors du goûter festif traditionnel de la galette des Rois.
Toutes les équipes reçurent un prix, allant d’un calendrier « La Terre en 365 jours » à un bel album des photos de Yann Arthus-Bertrand. De plus, les membres de l’équipe gagnante se verront proposer une visite à La Villette « Le climat à 360° ».

Des ateliers de réflexion et de mise en route des décisions.
Pour ne pas en rester à des idées ou à de belles déclarations, l’heure était venue de passer à l’acte. Des ateliers ont réuni les volontaires qui venaient avec leurs idées, leurs propositions. Cela jaillissait de partout : lutter contre le gaspillage alimentaire, revoir l’utilisation des photocopieuses et l’utilisation du papier, instaurer avec plus de rigueur le tri des poubelles, instaurer des paniers dans les endroits stratégiques pour les journaux, magazines, bouteilles en plastique, réduire si possible l’eau chaude qui coule partout, les fenêtres ouvertes qui chauffent la rue et éteindre certaines lumières le soir !

Nous avons aussi constaté que des actions étaient déjà mises en place : piles, bouchons en plastique, boîtes pour les journaux, les revues etc …
Nous avons conscience, à notre place de maison de retraite, de participer modestement, au « soin de notre planète » ! Une manière d’être complètement présentes à notre monde aujourd’hui, à ses problèmes, à sa recherche et à son avenir.

Quelques paroles de participants :

Patrick V., le chef cuisinier :
« ….. Nous avons à cœur que cette initiative soit poursuivie et qu’elle ne soit pas mise aux oubliettes au bout de quelques séances. Nous avons la volonté d’intervenir pour laisser un héritage digne, le plus propre et sain possible, aux prochaines générations. Laissons aux autres ce dont nous avons pu profiter et qui nous a été légué. Personne ne se sent coupable, mais tous se sentent responsables. »

Mireille B., responsable de l’Accueil :
« Les points forts de cette rencontre ont été l’intérêt de chacun pour ces problèmes, le dynamisme des échanges et la volonté d’agir. Il en ressort qu’individuellement, nous pouvons faire au quotidien beaucoup de petits gestes pour prendre soin de notre planète. Nous pouvons changer nos comportements. Chacun a un rôle à jouer, et nous n’avons pas le droit de dire : « je n’y peux rien ». Même en étant en maison de retraite ou en travaillant sur le site, nous pouvons participer activement pour l’avenir des générations futures. »

Sr Marie-Annick

Source : http://www.assomption-psa.org