Presse catholique : servir la vérité des faits, par le card. Parolin

« Servir la vérité des faits » et « les personnes qui n’ont pas de voix » : c’est l’invitation faite par le cardinal Parolin à la presse catholique italienne, rapporte Radio Vatican.


Le secrétaire d’État du Saint-Siège est intervenu, samedi 5 mars, au congrès national de l’Union de la presse catholique italienne, qui avait choisi pour thème cette année : « Les défis du journalisme au temps du pape François ».

Le cardinal a souligné que « donner la parole à ceux que l’on n’entend pas » c’est la « mission la plus noble du journalisme ».

Il a également précisé que les mots n’étaient jamais « neutres » : ils « orientent la compréhension et influent sur les comportements ».

En citant les discours des papes Benoît XVI et François sur la communication à l’ère des réseaux sociaux, le secrétaire d’État a souligné que « sur internet, la tâche du journaliste n’était pas d’arriver premier, mais d’arriver mieux ».

Mgr Parolin a rendu hommage au rôle de l’Union de la presse catholique italienne dans le contexte du dialogue entre l’Église et le monde, voulu par le concile Vatican II.
Il a fait observer que l’une des tâches de l’Union est d’offrir une « vision chrétienne rénovée » de la communication : cet engagement « mettra en valeur votre laïcité et votre indépendance », toujours selon la même source.

Source : www.zenit.org