Quelques prières à la Miséricorde


« Jésus, j’ai confiance en toi ».

« Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. »
La Vierge Marie dans le Magnificat (Luc 1, 50)

« Je vais célébrer les grâces du Seigneur, les louanges du Seigneur, pour tout ce que le Seigneur a accompli pour nous, pour sa grande bonté envers la maison d’Israël, pour tout ce qu’il a accompli dans sa miséricorde, pour l’abondance de ses grâces. » (Isaïe, 63, 7)

« Qu’elle est grande la miséricorde du Seigneur, son indulgence pour ceux qui se tournent vers lui ! » (Ecclésiastique, 17, 29)

« Qui pourra mesurer la puissance de sa majesté et qui pourra en outre raconter ses miséricordes ? » (Ecclésiastique, 18, 5)

« A l’instant, elle étendit les bras du côté de la fenêtre, elle pria ainsi : Tu es béni, Dieu de miséricorde ! Que ton Nom soit béni dans les siècles, et que toutes tes oeuvres te bénissent dans l’éternité ! » (Livre de Tobie, 3, 11)

« Et maintenant bénissez le Dieu de l’univers qui partout fait de grandes choses, qui a exalté nos jours dès le sein maternel, qui a agi envers nous selon sa miséricorde. » (Ecclésiastique, 50, 22)

« Alors je me souvins de ta miséricorde, Seigneur, et de tes oeuvres, de toute éternité, sachant que tu délivres ceux qui espèrent en toi, que tu les sauves des mains de leurs ennemis. » (Ecclésiastique 51, 8)

« Mon Dieu ma Miséricorde, que vont devenir les pécheurs ? »
Saint Dominique (1175 – 1221)

« Pardon, mon Dieu infiniment miséricordieux, pardon pour tous les péchés du monde »
Saint Martin de Porres (1579 – 1639)

« Miséricorde ! Dieu Éternel, pour Vos brebis, en bon Pasteur que vous êtes ! Hâtez-vous de faire Miséricorde au monde ; tel qu’il est, il est clair qu’il n’en peut plus… O Miséricorde ! Mon cœur devient tout feu à penser à vous !
Ce divin Cœur est un abîme de bien où les pauvres doivent abîmer leurs nécessités ; un abîme de joie où il faut abîmer toutes nos tristesses ; un abîme d’humiliation pour notre orgueil, un abîme de Miséricorde pour les misérables. »
Sainte Marguerite Marie (1647-1690)

« Qu’en vos mains toutes pures et riches de miséricorde je devienne un instrument de votre amour, capable de ranimer et d’épanouir pleinement tant d’âmes tièdes ou égarées… »
Saint Maximilien Kolbe (1894-1941)

« Je ne puis craindre un Dieu qui s’est pour moi si petit... Je l’aime ! car il n’est qu’amour et miséricorde ».
(Thérèse de Lisieux - LT 266)

« Ce qui plaît au bon Dieu, c’est de me voir aimer ma petitesse et ma pauvreté, c’est l’espérance aveugle que j’ai en sa miséricorde... voilà mon seul trésor ».
(Thérèse de Lisieux - LT 197)

« On n’a rien à craindre de cet amour, on ne peut en attendre que de la miséricorde ». (Thérèse de Lisieux - LT 197)

« Oui, je le sens, quand même j’aurais sur la conscience tous les péchés qui se peuvent commettre, j’irais le cour brisé de repentir me jeter dans les bras de Jésus, car je sais combien Il chérit l’enfant prodigue qui revient à Lui. Ce n’est pas parce que le Bon Dieu, dans sa prévenante miséricorde a préservé mon âme du péché mortel que je m’élève à Lui par la confiance et l’amour ».
(Thérèse de Lisieux - Conclusion du Manuscrit C)

« Ô inconcevable et insondable Miséricorde de Dieu, qui peut t’adorer et t’exalter dignement ? Ô attribut suprême de Dieu tout puissant, Tu es la douce espérance des pécheurs. »

« O mon Jésus, cache-nous dans tes plaies pour nous mettre à l’abri de la justice de ton Père ! La miséricorde est le plus grand des divins attributs. Tout ce qui m’entoure le proclame. La miséricorde est la vie de mon âme. » (Sainte Faustine)

’O mon Dieu, le bien aimé de mon cœur, même si je doit encore lutter sur terre, même si je dois encore marcher sur une route semée d’épines et être accablé de longues souffrances, jamais je ne cesse de mettre ma confiance en toi »
Vénérable Marcel Van (1928-1959)

Prière à l’Amour Miséricordieux
Amour Miséricordieux, ne viens pas à nous manquer, nous t’en prions ! Amour Miséricordieux, ne te lasse jamais ! Sois constamment plus grand que tout mal qui se trouve en l’homme et dans le monde ! Sois plus grand que ce mal qui a grandi dans notre siècle et dans notre génération ! Sois plus puissant par la force du Roi-Crucifié ! « Béni soit son Royaume qui vient ! »
(Jean-Paul II - Collevalenza, le 22 novembre 1981)

« Tu es pourtant terriblement différent de Celui que tu es. Tu t’es fatigué en chacun d’eux. Tu t’es épuisé mortellement. Ils t’ont totalement détruit. Cela s’appelle la Miséricorde. Et pourtant tu es resté beau. Le plus beau des enfants de l’homme. Une telle beauté ne s’est plus jamais reproduite. Oh, quelle beauté difficile ! Cette beauté s’appelle Miséricorde ».
(Jean-Paul II, jeune prêtre, priant devant l’image du Christ subissant son martyre, que l’on appelle l’Ecce Homo)

Exalte, ô mon âme, la miséricorde du Seigneur, Réjouis-toi en Lui, mon coeur entier, Car tu es choisie par Lui Pour propager la gloire de Sa miséricorde. Personne n’a sondé Sa Bonté, personne ne la mesurera, Sa pitié est incommensurable, Chaque âme qui l’approche le ressent, Il l’abritera et la pressera contre Son sein miséricordieux. Heureuse l’âme, qui a fait confiance à Ta bonté, Et s’est abandonnée complètement à Ta miséricorde, Son âme est remplie de la paix de l’amour, Tu la défends partout, comme Ton enfant. O âme, qui que tu sois en ce monde, Quand bien même tes péchés seraient noirs comme la nuit, Ne crains pas Dieu, faible enfant, Car grande est la puissance de la miséricorde divine.
(Prière de Soeur Faustine, Petit Journal § 1652)

Source : www.congresmisericordefrance.catholique.fr