Religieux et laïcs ensemble dans la même “famille charismatique”

UMCG, Rome 6 novembre 2015
P. Fabio Ciardi, Omi


L’une des attentes du pape François, pour l’année de la Vie consacrée, concerne une communion plus profonde entre les divers instituts religieux. Il écrit dans sa Lettre apostolique, au n. II - 2) : « J’attends, de plus, que grandisse la communion entre les membres des divers Instituts. Cette Année ne pourrait-elle pas être l’occasion de sortir avec plus de courage des frontières de son propre Institut, pour élaborer ensemble, au niveau local et global, des projets communs de formation, d’évangélisation, d’interventions sociales ? De cette manière, un réel témoignage prophétique pourra être offert plus efficacement. La communion et la rencontre entre les différents charismes et vocations est un chemin d’espérance. Personne ne construit l’avenir en s’isolant, ni seulement avec ses propres forces, mais en se reconnaissant dans la vérité d’une communion qui s’ouvre toujours à la rencontre, au dialogue, à l’écoute, à l’aide réciproque, et nous préserve de la maladie de l’autoréférentialité. »
Le réveil des membres des curies généralices est une réponse à l’appel du pape, que nous pourrions considérer comme un des fruits de l’année de la vie consacrée. Les unions, telles l’USG et l’UISG, sont une manière de grandir dans la communion et d’élaborer ensemble des projets communs.
Les rencontres, en particulier celles que nous avons créées cette année, ont un but précis : la mise en commun des expériences de nos rapports avec les laïcs, ceux qui partagent les charismes de nos instituts puis toute la constellation de beaucoup d’instituts masculins et féminins, née d’un charisme commun. Le pape, dans sa même lettre, a donné le nom de « familles charismatiques » à toutes ces communautés de vie partagée. Nous lisons en III – 1 : « Par cette lettre, au-delà des personnes consacrées, je m’adresse aux laïcs qui, avec elles, partagent idéaux, esprit, mission. Certains Instituts religieux ont une tradition ancienne à ce sujet, d’autres une expérience plus récente. De fait, autour de chaque famille religieuse, comme aussi des Sociétés de vie apostolique et même des Instituts séculiers, est présente une famille plus grande, la ‘‘famille charismatique’’, qui comprend plusieurs Instituts qui se reconnaissent dans le même charisme, et surtout des chrétiens laïcs qui se sentent appelés, dans leur propre condition laïque, à participer à la même réalité charismatique. »
« Je vous encourage vous aussi laïcs, à vivre cette Année de la Vie Consacrée comme une grâce qui peut vous rendre plus conscients du don reçu. Célébrez-le avec toute la ‘‘famille’’, pour croître et répondre ensemble aux appels de l’Esprit dans la société contemporaine. À certaines occasions, quand les consacrés de divers Instituts se rencontreront cette Année, faites en sorte d’être présents vous aussi comme expression de l’unique don de Dieu, de manière à connaître les expériences des autres familles charismatiques, des autres groupes de laïcs, et de manière à vous enrichir et à vous soutenir réciproquement ».

(lire la suite en document joint)