LA PROVIDENCE (Gap)

Femmes religieuses- Femmes de Providence.

Notre charisme de Providence constitue notre identité et engage tout notre être. Il nous pousse à oser risquer avec confiance la solidarité pour un monde plus juste, plus humain, plus fraternel.


Sigle
S.P.G.
Date de fondation
1762
Fondateur
Jean Martin MOYE
Spiritualité
0
Engagement prioritaire
Education & Santé
Date d’implantation en France
0
Nb de communautés en France
14
Présence
8
Effectif global
558
Historique
Notre congrégation des sœurs de la Providence de Gap fut fondée le 6 juin 1838. Ses origines remontent au 14 janvier 1762. Jean Martin Moye prêtre lorrain ( 1730-1793) envoie des jeunes filles dans les hameaux délaissés de Lorraine pour l’instruction des jeunes filles pauvres. Ces jeunes femmes s’appuyant sur la Providence reçoivent leur nom des gens vers lesquels elles sont envoyées. Ainsi est née la congrégation des sœurs de la Providence de Portieux. En 1823 des sœurs arrivent dans les Hautes Alpes et c’est en 1838 que sœur Élisabeth Marou en deviendra la première supérieure générale au moment de la séparation d’avec Portieux. Ainsi est née la congrégation des sœurs de la Providence de Gap.
Présence
En fidélité au Christ et à l’Évangile, une sœur de la Providence a vocation à s’engager dans la mission reçue en disciple, pèlerin, sentinelle, génératrice d’espérance dans les choix prioritaires d’aujourd’hui : les pauvres, les émigrés, les sans droits, les sans voix, la jeunesse en quête d’éducation et de sens, les personnes isolées et éprouvées, les personnes âgées et dépendantes dans les différents pays où nous sommes implantées : Brésil, Mexique, Bolivie, Inde, Bénin, Espagne, Italie, France.

Sœurs de la Providence de GAP
Gouvernement général
21 rue Anatole France
94270 Le Kremlin-Bicêtre
France
01 49 60 67 21
elianamartinsrosa@yahoo.com.br