« Tu as les paroles de la vie éternelle » : Témoignage de Jean Ménétrier, Fils de la Charité


Le Père Jean a fait profession religieuse chez les Fils de la Charité le 6 septembre 1986. Après avoir travaillé à Auxerre et La Courneuve, il est depuis cinq ans curé à Valenciennes (59). Aumônier de la Maison d’Arrêt, il est aussi engagé au Secours Catholique pour le diocèse de Cambrai.

Je ne sais pas trop ce qu’est ma vie religieuse, je crois qu’elle se dirait comme celle d’un choix que je n’ai pas encore tout à fait assumé, mais qui reste le seul que je pourrais et veut renouveler chaque jour. Pour en dire plus, je reprends cette phrase choisie pour mes vœux temporaires : « Seigneur, à qui irions-nous, tu as les paroles de la Vie éternelle ».
Concrètement aujourd’hui, c’est le choix d’un institut, les Fils de la Charité que j’apprends toujours à aimer, et dans lequel j’essaie d’accueillir et de me recevoir de la Parole de Dieu dans la vie d’équipe.
La vie d’équipe est un pilier pour ma fidélité à Jésus, à l’Eglise, aux frères d’équipe, à moi-même et à cette mission reçue ensemble pour les gens de notre Communauté chrétienne, mais aussi, pour être dans l’air du temps, « de nos périphéries », c’est-à-dire, nos quartiers, mais encore ces hommes et femmes rencontrés avec le Secours Catholique, hommes et femmes blessés qui ne trouvent pas leur place au milieu des autres, ce sont aussi les détenus(es) de la Maison d’Arrêt de Valenciennes… toutes celles et ceux qui me révèlent ce « malaise » du P. Anizan ( je suis jaloux de moi pour eux). Je voudrais que l’Eglise puisse nous rassembler toutes et tous ensemble.

Jean Ménétrier fc

Source : http://filsdelacharite.org