Un site canadien en français pour l’année de la vie consacrée


Tant de gens dans l’histoire ont consacré leur vie à des causes nobles et importantes ! On pense par exemple à Nelson Mandela pour la réconciliation de son pays, à Marie Curie pour l’avancement de la science et à tant d’autres dans les arts, le sport, le soin des démunis et des malades, etc. Dans tous ces cas, le mot « consacré » prend son sens quand on comprend que ces hommes et femmes ont fait de leur cause une priorité, la faisant passer avant d’autres belles et bonnes choses comme leurs loisirs, leurs amis, et même leurs familles et leur propre vie. Cette cause qui les passionne fait s’allumer sur leur visage une clarté qui transcende les obstacles. Qui en effet voudrait d’un Mandela amer et rabougri ?

Faire de Dieu la priorité numéro un, se laisser prendre dans une passion pour Lui qui illumine toute la vie : voilà le choix qu’ont fait ceux et celles à qui la prochaine année est dédiée, moines et moniales, religieux et religieuses, vierges et laïcs consacrés . C’est un choix qui n’est pas toujours facile à saisir. Comme Dieu est invisible, il est souvent confondu avec l’oeuvre dans laquelle ces personnes travaillent, ou avec les voeux de chasteté, pauvreté et obéissance qu’elles prononcent pour la plupart. Mais les oeuvres pourraient bien tomber, les monastères être détruits, car la flamme des consacrés est ailleurs. Elle est dans cette vie intérieure qui grandit dans le silence ou au contact des pauvres. Par son existence même, elle ose dire : « Dieu existe, je l’ai rencontré, il en vaut la peine ».
Pourquoi une année dédiée à la Vie Consacrée ? Pour nous qui avons fait ce choix, c’est une occasion de se laisser ranimer à nouveau par l’Esprit de Dieu, de nous replonger dans nos sources, notre charisme propre, en redécouvrir la richesse. Pour ceux et celles qui ont choisi le mariage ou un autre mode de vie, cette année peut être une chance de communier à la joie des consacrés qu’ils côtoient, rendre grâce pour leur présence, les inviter à partager le témoignage de leur vie souvent si riche, faire connaître la Vie Consacrée dans leur milieu familial, scolaire ou paroissial.
Je laisse le mot de la fin au Pape François, qui nous lance avec audace dans cette année de la Vie Consacrée : « La joie naît de la gratuité d’une rencontre ! […] Et la joie de la rencontre avec lui et de son appel pousse à ne pas se renfermer, mais à s’ouvrir. Elle nous conduit au service dans l’Église. Saint Thomas disait : « le bien se diffuse ». Et la joie aussi se diffuse. N’ayez pas peur de montrer votre joie d’avoir répondu à l’appel du Seigneur, à son choix d’amour, et de témoigner de son Évangile dans le service de l’Église. Et la joie, la vraie, est contagieuse, elle contamine… elle fait avancer ».

Site internet : http://www.mavocation.ca