Une pierre de fondation : mère Xavier (1836-1889)

Lisieux, Saïgon, Carpentras, Jérusalem
Les Carmélites du Pater - Jérusalem


Mère Xavier entre au Carmel de Lisieux en 1857, elle a 21 ans. Avec trois autres sœurs elle part, en 1861, fonder un Carmel à Saïgon. Dix ans plus tard, lorsque celui-ci est déjà bien implanté, elle quitte Saïgon pour tenter de réaliser ce que lui demande le Seigneur à travers des motions spirituelles et des épreuves : fonder un Carmel à Jérusalem sur le Mont des Oliviers.
Grâce à l’abondance des archives qui la concernent, les sœurs du carmel du Pater Noster à Jérusalem peuvent aujourd’hui proposer à leur communauté, à l’Ordre du Carmel, mais aussi à l’Église tout entière, cette figure tellement moderne de la vie consacrée. Mère Xavier, qui tout au long de sa vie est constamment allée à l’essentiel et n’a jamais confondu la fin avec les moyens, est parvenue à unir en un seul chemin sa vocation de missionnaire dans l’esprit de sainte Thérèse d’Avila et l’appel à la sainteté qui est celui de tou baptisé. Elle met en évidence la véritable sainteté du chrétien, qui, à l’imitation de Marie, est celle de la mission personnelle remplie au mieux.
On ne peut pas ne pas penser, en la découvrant, à celle qui la suivra au Carmel de Lisieux quelques années plus tard, sainte Thérèse de l’Enfant Jésus (Mère Xavier meurt en 1889 à l’âge de 53 ans, Thérèse Martin entre au carmel en 1888) : dans un même berceau, deux personnalités très différentes mais combien proches.

Les soeurs du carmel du Pater Noster à Jérusalem