Vie consacrée : les Annonciades, des sœurs hautes en couleur


À l’occasion de l’année de la vie consacrée, découvrez la vie religieuse à travers une communauté haute en couleur et riche en projets

Elles ne sont pas seulement sacrément colorées. Les sœurs de l’Annonciade ou « Ordre de la Vierge Marie » ont aussi des projets plein le cœur et des idées plein la tête.

De petits clips témoignage sur la vie religieuse

Comme cette série de vidéos, mises en ligne sur leur site au rythme d’une par semaine, durant l’année de la vie consacrée (novembre 2014 - février 2016). « Des petits clips courts (deux à trois minutes maxi, ndlr), à travers lesquels les unes et les autres portent témoignage de leur vie », explique Sœur Marie du Christ, Mère-Ancelle (supérieure, ndlr) du monastère de Thiais (Val de Marne) dans le clip de lancement de la série.

Un ordre marial et ancien

De ces courtes vidéos sur fond musical se dégage comme un doux parfum de tendresse et de joie… Sans doute celui de Marie, qui est au cœur de cet ordre, fondé à Bourges en 1502 par Sainte Jeanne de France. Car les annonciades ont pour vocation de « plaire à Dieu en vivant l’Evangile à la manière de Marie ».

1200 membres dans le monde

Aujourd’hui, toujours bien vivante, la famille annonciade compte quelques 1200 membres, répartis en quatre branches (moniales, apostoliques, membres des fraternités « chemin de paix » et pères et frères mariens). Elle est présente un peu partout dans le monde, notamment en Europe (France, Belgique, Pologne…) et en Afrique. Est-ce à cause son habit coloré (cf. témoignage de Sœur Gabriel Maria : "j’ai flashé sur l’habit") ou de l’empreinte de Marie ? En tout cas, cet ordre ancien mais peu connu continue d’attirer les vocations. Il est aussi de plus en plus sollicité par ceux, nombreux aujourd’hui, qui cherchent un lieu pour se ressourcer spirituellement.

Bientôt un nouveau monastère en Normandie

D’où ce projet « un peu fou » dans lequel ces religieuses dynamiques ont décidé de se lancer : celui de la construction d’un nouveau monastère à Caen-Grentheville, au cœur de la Normandie, où elles sont déjà implantées (et appréciées par l’évêque du lieu, Mgr Claude Boulanger). La première pierre de ce monastère, qui se déploie sur un terrain de 3000 m2, a été posée en août dernier. Si tout va bien, les premières religieuses pourront s’y installer fin décembre 2015. A condition que des donateurs leur viennent en aide !