Vient de paraître : Religieuses et religieux au XXIe siècle

Père Arnaud Alibert a. a.
Père Jean-Paul Sagadou a. a
Père Jean-François Petit a. a


Prix public TTC 20 €
Format : 130 X 210
Nbre pages : 200 pages
Façonnage : dos carré collé
ISBN : 978-2-36452-121-6

commander en ligne
imprimer le bon de commande

Le texte
Où en est la vie religieuse aujourd’hui ? N’y a-t-il pas lieu de la réinventer ? Semblant condamnée à un inexorable déclin en Europe, on n’en voit guère les redéploiements disent les pessimistes. Or de fortes attentes la concernent. De nos différents lieux de vie, Paris, Lyon, Ouagadougou, nous voudrions en montrer le dynamisme évangélique. Nous connaissons bien les différents défis qui la traversent : celui de la fragilité, de la précarité, du sens, de l’interculturel, de l’intergénérationnel… Mais plusieurs points d’appui de la vie religieuse sont encore très solides : une vie de foi enracinée dans le Christ, une vie de communauté en Eglise, un goût de la rencontre avec tous, indépendamment même de la sécularisation grandissante. Comment éviter cependant que d’autres – de la compréhension du vœu de pauvreté dans les transformations de la conscience écologique à l’impact des technologies de l’information et de la communication sur ses formes de vie – ne soient sans effets ? En cette année du 30e anniversaire de son décès, nous avons choisi de vous faire une proposition à partir des écrits de Michel de Certeau (1925-1986). Le jésuite était un fin connaisseur de la vie religieuse. Même si le contexte a changé, c’est dans le sillon de sa pensée que s’inscrira cette proposition. Celle-ci comprendra trois temps : une couverture sur la situation actuelle, un détour par sa théologie spirituelle ; un envoi, volontairement assez pastoral. Chacune de ces trois parties pourra être lue indépendamment l’une de l’autre. Mais nous croyons volontiers qu’un « diagnostic de crise » - au sens d’une mise au travail – renvoie aussi à une « crise du diagnostic » en Église, ce à quoi ce livre entend, pour une part, remédier.

Les auteurs
Le Père Jean Paul Sagadou, 44 ans, est burkinabé. Diplômé en théologie dogmatique de l’Institut Catholique de Paris, il est l’acteur responsable de la maison assomptionniste de Ouagadougou. Il enseigne dans plusieurs instances de formation et accompagne des mouvements chrétiens de laïcs. Il a fondé un réseau de jeunes qui organise des voyages d’intégration en Afrique de l’Ouest Il est notamment l’auteur de À la recherche des traces africaines du Dieu-Trinité (L’Harmattan, 2006)

Le Père Arnaud Alibert, 44 ans, est l’aumônier de l’Université catholique de Lyon. Il est le Délégué pour la pastorale des jeunes de la Province d’Europe des assomptionnistes, après avoir été directeur de l’Auberge de jeunesse Adveniat à Paris et rédacteur au magazine Panorama.
Assomptionniste, ancien Rédacteur en chef de la Documentation Catholique, Jean-François Petit est enseignant-chercheur à la faculté de philosophie de l’Institut Catholique de Paris. Il dirige le Laboratoire d’anthropologie et de philosophie pratique (LANPRA) et codirige le Réseau de philosophie de l’interculturel (REPHI). Auteur d’une quinzaine d’ouvrages, c’est dans le cadre de ses recherches sur Emmanuel Mounier qu’il s’est intéressé à Pierre Teilhard de Chardin. Il travaille actuellement sur les interprétations philosophiques de saint Augustin au XXe siècle.