../IMG/protege/form1/fclusel3.jpg
plugins-dist/textwheel/../../IMG/protege/form1/fclusel3.jpg

Sigle :
hndp
Fondateur/trice :
Jeanne Ducine et Laurence Moyne
Date de fondation :
1665-12-21
Famille spirituelle :
IGNATIENNE
Engagement prioritaire :

sanitaire

Nb de communautés en France :
4
Effectif global :
35
Type :
Apostolique

Présentation

Hospitalières de N.D. de Pitié
Les premières Sœurs Hospitalières ont exercé leur service dans « Le grand Hôtel-Dieu de Lyon qui a été un lieu où le service des pauvres et des malades était service de Dieu, un lieu privilégié pour l’exercice de la miséricorde par l’hospitalité »
« J’étais malade et vous avez pris soin de moi…en vérité, je vous le déclare : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui ont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait »Mat.25
En disciples de Jésus, nous désirons continuer son œuvre de guérison. Nous cherchons à soulager ceux qui souffrent, à consoler ceux qui peinent, à signifier ainsi la proximité du Royaume.
En ce ministère, nous sommes en communion avec Marie, Mère de Jésus et notre Mère. Debout au pied de la Croix, elle a pleinement compati avec son Fils unique… ..Nous la prions filialement pour tous ceux qui souffrent et pour le monde qui meurt de ne pas aimer. Elle qui a expérimenté, plus que tout autre, le mystère de la miséricorde de Dieu, nous l’honorons sous le nom de Notre Dame de Pitié. Const. N° 24,1 et 4

Historique

Dans la longue lignée d’une tradition caritative, notre histoire est étroitement liée à celle des Hôpitaux Lyonnais.
Dés le Moyen-Age, quelques religieuses et domestiques, accueillaient les voyageurs et pèlerins à l’Hôpital du Pont du Rhône.

Au XVI° siècle, une vingtaine de religieuses accueillaient et « soignaient les pauvres malades » à l’Hôtel-Dieu, répondant à leurs besoins physiques et spirituels.

Le 21 décembre 1665, deux servantes de l’HÔTEL-DIEU, Jeanne Ducine et Laurence Moyne, demandèrent aux recteurs de bien vouloir agréer leur dessein de soigner les femmes malades « le reste de leurs jours, sans intérêt, ni autre récompense que celle qu’il plaira à Dieu de leur donner dans le paradis, mais seulement leur nourriture comme les autres servantes de la maison, tant en santé qu’en maladie ». L’approbation de ce projet aboutit à un contrat dont les clauses furent rédigées le 1° janvier 1668. Ce contrat détermina dès lors le statut des Sœurs Hospitalières de Lyon.

Dès 1699, à la demande des recteurs, six Sœurs formèrent le noyau d’une nouvelle communauté à La Charité.
Les communautés ont suivi l’expansion des Hôpitaux de Lyon, au cours du XIX° siècle.

En 1933, les communautés de Sœurs Hospitalières de Lyon, sont reconnues comme une seule Société de vie commune, canoniquement érigées par le Cardinal Maurin.

A la suite du chapitre d’aggiornamento demandé après le concile, en 1970, le Cardinal Renard reconnut l’institut comme Institut Religieux de droit diocésain. Le chapitre de 1983 élabore les Constitutions définitives, et en conformité à nos origines et à notre Tradition spirituelle, l’institut, porte le nom d’ Hospitalières de Notre Dame de Pitié, de Lyon

Présence dans le monde et en France

Cette mission de foi et d’amour vécue auprès des malades des Hôpitaux de Lyon, se poursuit aujourd’hui sous des formes différentes car la miséricorde de Dieu s’étend de génération en génération. Notre charisme d’hospitalité et de compassion ne se réduit pas aux soins. Il y a bien des façons de prendre soin : être au service du frère qui souffre dans son corps ou dans son cœur. Ce charisme se traduit aujourd’hui dans des situations nouvelles :

Collectivement :

Au sein de l’Hôpital gériatrique Pierre Garraud par le témoignage de l’ensemble de la communauté dans le souci que les sœurs portent les unes envers les autres, l’accompagnement des sœurs « en fin de vie », et des sœurs des autres congrégations, par la solidarité avec les autres personnes âgées de l’Hôpital.

Au sein de l’Hospitalité de Béthanie à Villeurbanne par la présence d’une communauté et la participation des sœurs parmi un groupe important de bénévoles dans cet accueil temporaire de personnes âgées qui sont affrontées à une difficulté passagère de santé, (ou avant un retour à domicile faisant suite à une hospitalisation, ou, en attendant une entrée en maison de retraite).

Individuellement :

Dans le bénévolat, au sein de différentes associations, ou s’exerce notre charisme de compassion : dans l’attention aux personnes défavorisées et aux familles de malades.
Dans des services d’Eglise (pastorale de la Santé à domicile, en maison de retraite, à l’Hôpital), ou, pastorale des funérailles, ou accueil paroissial, chorale, équipes liturgiques.


Coordonnées

Supérieure Générale,
47 Rue François Genin 69005 Lyon


04 78 25 93 73