A Nantes, ces catholiques qui accueillent des migrants (La Croix du 2/01/13)


Depuis décembre 2011, le réseau Welcome de Nantes met en lien des demandeurs d’asile avec des particuliers ou des congrégations religieuses pour les héberger un temps déterminé.

Large sourire, traits reposés et cheveux enroulés dans un foulard blanc, Aïsha resplendit. Cette Érythréenne de 26 ans, arrivée à Nantes il y a un an et demi, vient de recevoir son titre de séjour. Elle est la première demandeuse d’asile suivie par le réseau Welcome de Nantes à avoir décroché ce précieux sésame. « Je me sens mieux car j’entrevois l’avenir, confie-t-elle en arabe. Je vais d’abord étudier pour bien parler français, trouver un travail puis me marier et avoir des enfants. »Depuis décembre 2011, le réseau Welcome a permis d’offrir un toit à sept demandeurs d’asile isolés, dont une majorité de femmes de moins de 30 ans. Un accueil assuré pour une durée déterminée – quatre à six semaines – par des particuliers ou des congrégations religieuses. L’idée est née en 2009 à Paris, à l’initiative de l’antenne française de Jesuit Refugee Service (JRS), pour offrir l’hospitalité à des demandeurs d’asile ou des réfugiés privés de logement. « À Nantes, beaucoup de migrants isolés se retrouvent à la rue car les familles sont prioritaires pour bénéficier d’un hébergement », explique Anne Marc, la coordinatrice du réseau Welcome nantais, qui travaille en lien étroit avec le Secours catholique, la pastorale des migrants et Aida, une association d’aide aux demandeurs d’asile.

Lire la suite sur le site de La Croix : cliquer ici