A l’occasion de l’entrée en vigueur de la...

A l’occasion de l’entrée en vigueur de la nouvelle traduction du Notre Pêre, la CEF édite un ouvrage collectif, La priêre du Notre Pêre, un regard renouvelé (1), pour aider les fidêles à se réapproprier cette priêre.


Le 3 décembre, premier dimanche de l’Avent, l’entrée en vigueur dans la liturgie publique de la nouvelle traduction du Notre Pêre est une opportunité pour les fidêles de se réapproprier la priêre enseignée par le Christ à ses disciples.

Les évêques de France ont estimé qu’elle était aussi l’occasion de manifester l’unité de l’Église. Dans cet ouvrage, huit évêques commentent chacun une des demandes du Notre Pêre. L’exercice de leur mission, propice au discernement des « signes des temps », leur donne toute latitude pour s’exprimer sur l’actualité de cette priêre au statut unique.

Ce livre d’une centaine de pages propose un commentaire par différents évêques de chacune des demandes de la priêre du Notre Pêre.
> Préface de Mgr Guy de Kerimel, évêque de Grenoble-Vienne et Président de la Commission épiscopale pour la liturgie et la pastorale sacramentelle
> « Notre Pêre qui es aux cieux » par Mgr Laurent Percerou, évêque de Moulin
> « Que ton nom soit sanctifié » par Mgr Jérôme Beau, évêque auxiliaire de Paris
> « Que ton rêgne vienne » par Mgr Jacques Blaquart, évêque d’Orléans
> « Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel » par Mgr Laurent Dognin, évêque de Quimper et Léon
> « Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour » par Mgr Pierre-Marie Carré, archevêque de Montpellier
> « Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés » par Mgr Jacques Habert, évêque de Séez
> « Et ne nous laisse pas entrer en tentation » par Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen
> « Mais délivre-nous du mal » par Mgr Olivier Leborgne, évêque d’Amiens