Il se convertit en regardant la messe à la télévision (Aleteia)

Le père Yvon Fillebeen a témoigné de sa conversion grâce au Jour du Seigneur. Il s’est confié à Aleteia.


Le père Yvon Fillebeen est un jeune prêtre des Missions Étrangères de Paris (MEP). Ordonné le 24 juin 2017, il est actuellement au service de la paroisse Saint-Luc à Paris dans le XIXe arrondissement.

Rencontrer Dieu par la télévision

Originaire du Pas-de-Calais, il est né dans une famille non croyante qui a « laissé tomber la foi ». Yvon Fillebeen ne connait donc aucune éducation religieuse. C’est au lycée que ce dernier a commencé à se poser des questions sur le sens de sa vie : « Est-ce qu’il y a quelque chose qui vaut la peine d’être vécu ? », s’interroge t-il. Il va ainsi commencer des études de philosophie pour mener sa quête. Il se tournera également vers les cours de chinois pour rencontrer une nouvelle culture. Une belle découverte qui n’étanchera toutefois pas sa soif de sens.

Quelques temps après, alors que Yvon Fillebeen est en poste dans un établissement sensible à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) en tant que professeur-documentaliste, il va découvrir le message du Christ. Un matin, il décide d’allumer la télévision et tombe sur la messe télévisée diffusée par l’émission « Jour du Seigneur ». Le père Fillebeen raconte qu’il a été touché au cœur par le passage : « Le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. » (Mt 20,28).
La naissance d’une vocation

Vivement interpellé par cette notion de gratuité, d’un Dieu au service des Hommes, il décide de continuer à regarder les dimanches suivants la messe télévisée. Yvon Fillebeen est envahi par une grande peur et ne sait pas à qui en parler. La providence va le conduire à assister physiquement à sa première messe. Il se retrouve alors dans la cathédrale Notre-Dame de Paris pour assister à une messe du dimanche soir. Fasciné par ce qu’il vient de vivre, ce dernier sent monter une certitude en lui : « Soit le sens de la vie, la vérité est là, soit il n’y en a pas ».

Après avoir poussé une nouvelle fois la porte d’une église, un prêtre va l’accompagner vers le chemin du catéchuménat : « J’ai voulu attendre que ça soit clair mais j’ai senti qu’il fallait que je fasse le premier pas, que je me lance ». C’est à Pâques 2008 que le père Yvon Fillebeen est finalement baptisé. « Jésus remplissait ma vie, j’ai donc voulu lui consacrer toute ma vie, j’aimais la messe, j’y assistais régulièrement et j’y ai compris plein de choses : c’est ainsi que ma vocation est née », raconte-t-il. Une expérience avec les frères de Thibirine en Chine lui a, notamment, ouvert les yeux sur sa vocation de prêtre aux MEP. Après un an de discernement à L’Arche, il entre finalement au séminaire.

Source : https://fr.aleteia.org