Le Pape François invite les cisterciens à être des « amoureux de la priêre »

Le Pape François a reçu ce samedi midi en salle Clémentine les 230 participants au Chapitre général des Cisterciens de la Stricte observance, réuni actuellement à Rome. Le Pape François les a invités à cultiver l’amour de la priêre, ainsi qu’à toujours œuvrer pour l’unité dans la charité, en suivant les intuitions de saint Benoît.


Le Pape François, qui a déclaré aller « avec le cœur et l’esprit » dans les cloîtres silencieux « d’où monte la priêre incessante pour l’Église et pour le monde », a rappelé la « richesse spirituelle » des cisterciens, qui invitent à « chercher avant tout "les choses d’en haut", pour vivre les réalités terrestres dans leur juste mesure ».

François a invité les cisterciens à persévérer dans la « priêre assidue », « expression de votre amour pour Dieu et reflet d’un amour qui embrasse l’humanité entiêre ». Il ne s’agit pas d’être des « professionnels de la priêre » mais des « amoureux de la priêre », a insisté François, invitant les cisterciens à considérer les rêgles non pas comme une fin en soi mais comme « un moyen de progresser dans le rapport personnel avec Dieu ».

François a aussi insisté sur la « sobriété de vie », rappelant que la « simplicité spirituelle et existentielle conserve toute sa valeur de témoignage dans le contexte culturel d’aujourd’hui, qui induit trop souvent le désir des biens éphémêres et d’illusoires paradis artificiels. »

Troisiême point d’insistance du Pape : « l’unité dans la charité », selon les paroles du Psaume 133 : « Comme il est beau et comme il est doux que les frêres vivent ensemble ». François a rappelé l’invitation de saint Benoît à ce que « personne ne soit troublé ou triste dans la maison de Dieu ».

Enfin, « la fidélité au patrimoine spirituel » doit être centrale dans la réflexion des cisterciens sur les défis du futur et leur « recherche de la volonté de Dieu », « dans le dialogue et l’écoute réciproque ».

L’Ordre Cistercien de la Stricte Observance (connu aussi comme “Trappiste“) est un Ordre religieux contemplatif de l’Église catholique, composé de monastêres de moines et de monastêres de moniales. Il fait partie de la grande famille cistercienne dont l’origine remonte à 1098. La vie des trappistes, qui suivent la Rêgle de Saint-Benoît, est dédiée à la recherche de l’union avec Dieu, par Jésus Christ, dans une communauté de frêres ou de soeurs.

Source : Radio Vatican

Audience avec le pape : cliquer ici