RCF : interview de Sr Véronique Margron (22/08/2018)

Pédophilie dans l’Eglise : "la communauté ecclésiale a souvent été complice" estime soeur Véronique Margron


Dans une lettre publiée lundi 20 août dernier, le pape François a appelé de ses voeux la fin du cléricalisme, dans le cadre des scandales de pédophilie au sein de l’Eglise.

Il fallait réagir, et vite. Il y a une semaine, un rapport publié par le procureur de Pennsylvanie mettait en lumière environ 70 ans d’abus sexuels commis par au moins 300 prêtres, sur 1.000 enfants, dans cet Etat américain. Un véritable coup au plexus pour l’Eglise, qui fait face depuis plusieurs mois à des révélations de ce type.

Mais l’ampleur du scandale américain est d’une autre mesure. Dans une lettre publiée lundi 20 août, le pape François a tenu à réagir. Dans ce courrier, il appelle tous les catholiques à se mobiliser pour transformer, et guérir l’Eglise.

"Il est nécessaire qu’il unisse toute l’Eglise, chacun en fonction de sa place et de ses responsabilités, puisque comme il le dit très bien, c’est bien la communauté ecclésiale qui est touchée. C’est souvent la communauté ecclésiale qui a été souvent complice, en refusant de voir, en pensant que tout cela n’était pas possible. Et on le sait bien, dans toutes ces affaires dramatiques et honteuses, combien souvent des laïcs, des gens des paroisses, étaient les premiers à défendre les religieux incriminés" explique soeur Véronique Margron, dominicaine, théologienne et présidente de la Conférence des religieux et religieuses de France.

"Il est donc très important que cette lettre s’adresse ainsi à tout le monde car c’est seulement ensemble que nous serons vigilants, et ensemble que nous nous en sortirons. Après qu’au niveau du clergé, de la formation à la vie religieuse, il y ait des réformes à faire, c’est certain, mais tout le monde doit être embarqué dans cette entreprise de vérité, de justice, et de justesse des comportements" conclut sœur Véronique Margron.

Source : https://rcf.fr/