Christus : Pour un accompagnement sans emprise

N°265 | Janvier 2020


Quand elle est fondée sur de mauvaises bases, toute relation d’accompagnement court le risque d’une dérive, à des degrés divers : d’une forme de dirigisme de la conscience à l’emprise pure et simple. L’accaompagnateur n’a pas pour rôle d’interférer dans la relation intime entre l’accompagné et son Seigneur mais d’aider à la mettre en lumière.

C’est le Seigneur qui guide et accompagne.

https://www.revue-christus.com/numero-en-cours

Emprise et abus