Commission indépendante inceste et abus sur mineurs

Le 11 mars 2021, la Commission Indépendante sur l’Inceste et les Violences Sexuelles faites aux enfants (CIIVISE) est installée par le secrétaire d’Etat chargé de la famille et de la protection de l’enfance pour une durée de deux ans afin de formuler des recommandations pour mieux prévenir les violences sexuelles, mieux protéger les enfants victimes et lutter contre l’impunité des agresseurs.


La priorité de la commission : écouter et entendre les victimes
La commission doit « accompagner un changement de société, pour permettre à la France de s’engager de manière déterminée pour une protection des mineurs, par l’instauration d’uhttps://www.ciivise.fr/ne culture de la prévention et de la protection. »

A ce titre, sa priorité est d’organiser le recueil de témoignages de victimes.

Cette mission doit répondre à deux impératifs :

D’une part, permettre à des adultes victimes dans leur enfance ainsi qu’à leurs proches de témoigner pour protéger les enfants d’aujourd’hui et de demain par la mise en œuvre d’un numéro d’appel, l’écoute de victimes par la commission et/ou par les permanents de la commission et la diffusion d’un questionnaire élaboré par la commission ;
D’autre part, proposer aux victimes un accompagnement et une orientation adaptés à leur situation. La commission n’a pas vocation à se substituer à l’institution judiciaire et aux autorités administratives.

Appel à témoignages :