Congrês "Pastorale des vocations et vie consacrée" : Conclusion de Mgr Carballo

A la fin de ces journées de priêre, réflexions, rencontres, quelques échos qui résonnent :


1. Ce processus commence par le soin de sa propre vocation. On ne peut pas proposer ce que l’on ne vit pas. Si on ne prend pas soin de sa propre vocation on ne peut faire de la pastorale des vocations
2. Pastorale des vocations est inséparable de l’annonce du kerygme et évangélisation
3. Au centre rencontre du Christ, dans la vocation c’est le Seigneur qui est le protagoniste et dans réponse c’est le jeune qui est le protagoniste
4. Nous devons semer avec humilité et confiance, sans tomber dans pastorale « show » et « passe temps » car Jésus seul fait pousser la graine.
5. La pastorale des vocations doit proposer aux jeunes le haut degré jusqu’à atteindre stature de l’Evangile. Ne pas avoir peur des propositions exigeantes.
6. Faire cette proposition d’une maniêre courageuse et audacieuse veut dire croire dans beauté vie consacrée et croire dans jeunes aujourd’hui
7. Une telle proposition comporte enjeu vie consacrée significative qui parle vraiment de l’Évangile. Vœux ne doivent être vus seulement comme renoncement mais plénitude de vie et vie fraternelle doit être réellement humanisante et point de départ pour la mission, devenir alors fraternité vocationnelle
8. La pastorale des vocations demande de proposer évangile de la vocation en considérant que d’est un service pour toutes les vocations. Demande une vraie collaboration entre consacrés, prêtres, laïcs.
9. La pastorale des vocations demande que l’on mette en œuvre la méthode d’Emmaüs
10. Provoquer les jeunes, interpréter les questions qu’ils posent à partir d’une expérience de vie, une pastorale narrative puis les conduire vers Jésus avec sacrement Eucharistie et Réconciliation. Leur donner de donner réponse libre et responsable. Demande méthode qui leur donne d’être acteurs. Parler avec les jeunes
11. Pastorale des vocations c’est aussi être expert dans accompagnement des jeunes, parcourir ces chemins